Marché des grains: Les prix surfent sur le rapport du USDA

La semaine a été ponctuée à la fois par l’annonce de la confirmation de la victoire à la présidence américaine par Joe Biden, ainsi que des chiffres inattendus au niveau de l’offre et de la demande de céréales, à la fois aux États-Unis et dans le monde. La fin d’une certaine incertitude et le rebond de la demande a donné du tonus aux marchés qui ont progressé durant la semaine, à l’exception du blé dont le solde est négatif.

Avec la révision à la baisse à la fois de la production, du rendement et des stocks, le soya et le maïs ont suffisamment eu de raison pour soutenir de nouvelles hausses. Même les prévisions quant aux exportations ont été relevés pour tenir compte de la demande chinoise.

Les chiffres sur justement les ventes à l’étranger se sont retrouvés dans le haut de la fourchette prévue par les analystes pour le soya et le maïs. La demande pour le blé a quant à elle été plus faible.

Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,9350 $US, contre 6,0200 $US une semaine plus tôt. Sur la semaine, il a reculé de 1,41 %.

Le boisseau de soya pour janvier a conclu à 11,4800 $US, comparativement à 11,0150 $US à la séance de vendredi dernier. Le soya a réalisé un gain de 4,2% pour la semaine.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé vendredi à 4,1050 $US par rapport à 4,0675 $US vendredi dernier, une hausse de 0,9% sur une base hebdomadaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires