Marché des grains: Le soya à son plus haut depuis 2014

Le soya a renoué avec les gains durant la dernière semaine, en raison de la météo en Amérique du Sud où la pluie se fait toujours rare. De bons chiffres sur l’exportation ont par ailleurs soutenu les prix du soya ainsi que ceux du maïs. Le blé a reculé sur une base hebdomadaire devant un regain de la devise américaine.

Le prix du soya a terminé au-delà de la barre des 12$ vendredi à 12,20 $US, tout en atteignant son niveau le plus élevé en six ans et demi, soit juin 2014, à 12,24 $US en séance. Bien que de la pluie soit tombée sur plusieurs zones au Brésil et en Argentine, des régions se trouvent toujours en déficit de pluie en raison du temps chaud et sec du printemps austral, surtout en Argentine. Les prévisions ne sont guère rassurantes quant à un prochain soulagement côté météo.

Le manque de pluie annonce une possible réduction de la production de soya au moment où les stocks américains sont en baisse et que la demande est forte, particulièrement du côté de la Chine.

La demande pour les produits américains s’est confirmée cette semaine après une accalmie. Selon les données hebdomadaires publiées jeudi par le département américain de l’Agriculture (USDA), les États-Unis ont exporté la semaine auparavant 1,92 million de tonnes de maïs et 932 300 tonnes de soya pour la saison en cours. Ces volumes étaient supérieurs aux attentes.

La force du dollar américain a de son côté nui au blé qui a également connu une prise de profits à la suite des gains des dernières séances.

Le boisseau de soya pour janvier a conclu vendredi à 12,2000 $US, comparativement à 11,6050 $US à la séance de vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour mars a terminé vendredi à 4,3750 $US par rapport à 4,2350 $US vendredi dernier. Le contrat à terme pour le maïs a terminé à son niveau le plus élevé depuis le 30 novembre.

Le boisseau de blé pour mars a fini à 6,0825 $US, contre 6,1450 $US une semaine plus tôt.

 

 

 

 

 

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires