Marché des grains: La Cour suprême s’en mêle

Une décision de la plus importante cour des États-Unis fait reculer les grains sur les marchés

Marché des grains: La Cour suprême s’en mêle

Le contrat à terme de maïs le plus transigé à Chicago a chuté vendredi après une décision de la Cour suprême américaine permettant à des raffineurs pétroliers de continuer à être exemptés des quotas obligatoires de biocarburants dans leur production.

Dans son jugement rendu vendredi 25 juin, la plus haute instance judiciaire des États-Unis estime qu'il est « entièrement naturel et conforme à l'usage ordinaire » pour des raffineurs dont les exemptions sont arrivées à expiration de chercher à les prolonger même si un certain laps de temps s'est écoulé.

Cette décision, adoptée avec six votes favorables et trois votes défavorables, casse un jugement d'une cour inférieure, qui avait estimé que l'Agence de protection de l'environnement (EPA) avait eu tort d'accorder des dispenses.

Une loi américaine impose aux raffineries américaines d'intégrer un certain pourcentage de biocarburant, comme le bioéthanol, dans leur production ou de payer des crédits pour s'en affranchir.

Les prévisions de pluie pour de nombreuses régions touchées par la sécheresse a également eu un impact sur les prix.

Le boisseau de blé pour septembre a conclu à 6,4075 $US contre 6,6575 $US à la semaine précédente.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé à 5,1925 $US par rapport à 5,6625 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya pour novembre a fini à 12,6975 $US contre 13,1300 $US vendredi dernier.

Source: AFP

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires