Marché des grains: La demande dans le collimateur

Les changements brusques dans la demande et les échanges commerciaux ont continué d’influencer le cours des grains dans la dernière semaine. Le blé a affiché sa première perte hebdomadaire en trois semaines tandis que le maïs a cumulé six séances négatives de suite. Le soya a également fini la semaine dans le rouge devant un manque de demande pour le soya américain.

Le blé a reculé à la suite de prise de profits, stimulés par les gains importants de la céréale depuis la mi-mars. La demande pour les produits à base de farine avait soutenu le blé mais la hausse du dollar américain  par rapport aux autres devises a ralenti les ardeurs sur les marchés internationaux. Le froid qui se prolonge dans le nord du pays a fait rebondir la céréale puisque les craintes de gel sur les semis se font sentir, surtout que les superficies cette année seraient les plus petites en plus de 100 ans aux États-Unis. La Russie a aussi annoncé qu’elle stoppait jusqu’en juin ses exportations, ce qui a aussi donné un regain au blé devant la possibilité de voir les principaux de blé de refermer.

Le maïs a continué de subir les contrecoups de la baisse de la demande de pétrole et du conflit entre les principaux pays producteurs. L’éthanol qui rentre dans la composition de l’essence aux États-Unis a affiché parmi ses prix les plus bas des dernières années. Des propos du président américain jeudi comme quoi une entente serait intervenue avec la Russie et l’Arabie saoudite pour limiter la production a fait rebondir les prix du pétrole. Les analystes s’inquiètent toutefois des grandes superficies qui seront consacrées au maïs en 2020. Selon eux, la production sera trop élevée pour la demande prévue, même si la demande en ressources de la Chine reprend.

Le soya fait toujours face quant à lui à une demande réduite face à l’importante production de l’Amérique centrale. La Chine tarde aussi à concrétiser ses achats quant à la phase 1 conclue avec les États-Unis.

Le boisseau de maïs pour mai a terminé vendredi à 3,3075 $US contre 3,4600 $US contre vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mai a fini à 5,4925 $US par rapport à  5,7125 $US une semaine plus tôt. Le blé a rebondi vendredi avec un gain de 1,4%.

Le boisseau de soya pour mai a terminé à 8,5425 $US comparativement à 8,8150 $US la semaine dernière.

 

Commentaires