Marché des grains: La météo soutient les prix

La perspective d'une autre vague de chaleur fait grimper les grains

Les principaux grains ont affiché des gains en raison des perspectives météo qui font craindre des impacts sérieux sur les récoltes. Le temps chaud et sec dans le nord-est du pays survient à peine quelques semaines après la fin des semis et les analystes s’inquiètent des conséquences sur la croissance des plants et sur la pollinisation.

Des pluies pourraient toutefois arriver en fonction de la trajectoire de la tempête tropicale Barry, qui avançait vendredi lentement vers les côtes de la Louisiane.Des pluies importantes sont prévues dans une région qui a déjà eu son lot de pluie et les cours d’eau sont à un niveau très élevés en plusieurs endroits.

Ces préoccupations ont fait en sorte que le marché a continué d’ignorer le rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture qui a nettement relevé jeudi ses prévisions de production, et de stocks de fin de campagne, de maïs aux États-Unis. Le fait que les données du début juin aient servi à faire le rapport ont remis en cause leur exactitude. À ce moment, plusieurs producteurs pensaient pouvoir suivre leur plan de semis mais la météo a causé des soucis dans plusieurs région par la suite.

Le département américain de l’Agriculture a d’ailleurs indiqué qu’il allait refaire un sondage auprès des agriculteurs sur le sujet, les acteurs du marché attendent désormais les prochains rapports.

Les cours du blé de leur côté ont modestement poursuivi leur progression après avoir bondi la veille alors que le USDA a dans son rapport mensuel nettement révisé à la baisse ses prévisions sur la production mondiale de blé cette année.La canicule en Europe a affecté les rendements attendus dans plusieurs régions, dont la Russie.

Le boisseau de maïs pour septembre a terminé vendredi à 4,5425 $US.

Le boisseau de soya pour novembre a bondi vendredi pour terminer au-delà de la barre des 9$ à 9,3140 $US.

Le boisseau de blé pour septembre a fini à 5,2300 $US.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires