Marché des grains: Reprise prudente sur fond d’incertitude

Les principaux grains ont fluctué durant la dernière semaine au gré des nouvelles qui n’ont pas manqué jusqu’à la toute fin avec l’annonce du président américain atteint de la COVID-19. La nouvelle a secoué les marchés qui s’interrogent sur les impacts de ce dernier développement à un mois des élections américaines. L’attention des marchés pourrait bien se tourner rapidement vers des nouvelles qui concernent directement le marché, telle que la publication vendredi le 9 octobre des dernières prévisions du département américain de l’Agriculture sur l’offre et la demande de grains (WASDE). Les prochains chiffres du WASDE devraient en dire plus sur l’impact de la sécheresse et de la tempête derecho sur les rendements.

Entretemps, les récoltes se déroulent toujours aux États-Unis selon un rythme normal. La météo est propice aux Quelques firmes ont révisé à la baisse les rendements attendus pour le maïs comparativement à ce que le USDA a énoncé le mois dernier. progrès dans les champs et les derniers chiffres lundi dernier ont montré une accélération de la récolte, autant pour le maïs que le soya. Des pluies étaient attendues dans la Corn Belt samedi et d’autres pourraient venir ralentir les travaux en début de semaine.

Le marché a bien réagi mercredi à l’annonce de stocks plus bas qu’anticipé au 1er septembre. Les céréales ont repris du galon mais elles n’ont pas pu surfer ensuite sur les chiffres des ventes à l’étranger, soit une commande de 264 000 tonnes par la Chine et de 252 000 tonnes pour livraison vers des destinations inconnues. Les ventes vers la Chine devraient d’ailleurs ralentir avec les fêtes de la mi-automne qui se déroulement jusqu’au 8 octobre. La dernière semaine de septembre a tout de même marqué un record de ventes vers la Chine, ce qui s’est reflété sur la performance du soya à Chicago.

Le blé a profité du temps sec qui perdure dans le sud des États-Unis et qui mine les progrès des semis de blé d’automne. La hausse du dollar américain a toutefois pesé sur la céréale, comme pour les autres principaux grains.

Il faudra surveiller cette semaine les nouvelles quant à l’état de santé du président américain. Le USDA dévoilera aussi lundi le rapport sur les conditions des cultures aux États-Unis et jeudi le 8 octobre les ventes d’exportations pour les grains.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé vendredi à 3,7975 $US par rapport à 3,6525 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,7325 $US contre 5,4425 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya pour novembre a conclu à 10,2075 $US comparativement à 10,0250 $US à la séance de vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires