Marché des grains: Une 7e hausse de suite pour le blé

Le soya a également bien fait

La semaine s’est terminée sur une note positive pour le blé et le soya tandis que le maïs a reculé sur les marchés. Le blé a profité des dernières annonces concernant la récolte en Australie. Le gouvernement australien a révisé à la baisse ses attentes pour la prochaine récolte au-delà de ce que les analystes avaient prévu, soit de 19 millions de tonne à 15,5 millions. L’Argentine a souffert aussi de temps sec et les dernières pluies ne seraient pas suffisantes pour suppléer au manque d’eau.

Articles connexes

Les marchés anticipent également un rendement inférieur aux États-Unis à la suite des tempêtes de neige qui ont frappé certains états, comme le Dakota du Nord et du Sud. Le constat s’applique au blé des provinces canadiennes de l’Ouest qui ont connu dans certains cas une 2e tempête de neige en un mois.

Ces conditions se sont jumelées à des ventes élevées au niveau international et des prix en hausse pour la céréale dans plusieurs pays acheteurs. Il semblerait que le blé américain ait été plus attrayant qu’à l’habitude, malgré la robustesse habituelle de la devise américaine.

Le soya a profité quant à lui des achats fait par la Chine et des soucis sur le déroulement de la récolte américaine. Dans son dernier rapport hebdomadaire, le département américain d’Agriculture a déclaré des ventes vers la Chine de 1,6 millions de tonnes pour la semaine du 10 octobre. Ce chiffre se situe dans le haut de la fourchette des prévisions.

Les producteurs américains doivent par ailleurs récolter dans des conditions parfois difficiles. Des champs ont été inondés par les récentes pluies (ou enneigés) et les rendements reflètent les semis tardifs et les variations de météo durant la saison. Des analystes s’attendent à ce que les rendements soient abaissés de nouveau au prochain rapport sur les cultures, prévu le 8 novembre prochain.

Le maïs a déçu au niveau des ventes hebdomadaires, toute comme les ventes pour l’éthanol, ce qui a entrainé les prix de la céréale vers le bas.

Le blé pour décembre a terminé en hausse de  4,8% cette semaine à 5,3225 $US, après avoir atteint cette semaine son niveau le plus élevé depuis le 15 juillet à 5,3275 $US.

Le soya pour novembre a fini la semaine à 9,3400 $US tandis que le maïs pour décembre a conclu à 3,9100 $US.

 

Source: Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires