Moins de superficies mais plus de blé en 2019

Le blé de printemps viendra en renfort

Le département américain de l’Agriculture (USDA) anticipe une augmentation de la production de blé en 2019, bien que les prévisions au niveau des superficies semées soient les plus basses depuis 1909.

Une analyste du USDA a indiqué que la production serait supérieure de 1% par rapport à l’année dernière puisqu’un plus grand pourcentage de champs devraient être récoltés cette année. Combinée à un rendement supérieur, ces deux facteurs devraient contrebalancer la réduction des superficies.

Le USDA prévoit également que les producteurs sèmeront du blé ce printemps, particulièrement dans les États les plus au nord. La céréale remplacerait le soya dont les prix jouent au yoyo depuis mai 2018.

Articles connexes

Des producteurs ont eu des difficultés à semer le blé d’automne en raison de l’arrivée brusque du froid. Plusieurs champs de blé d’automne bénéficient également d’une bonne couverture de neige qui protège les plants. Il restera à voir au printemps si le froid intense ressenti dans le centre des États-Unis aura nui à la survie du blé.

L’analyste a ajouté que l’utilisation totale du blé a légèrement augmenté pendant la présente année de commercialisation (depuis octobre), ce qui contribuera à réduire les stocks d’un peu plus d’un milliard de boisseaux.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires