Une récolte moins bonne qu’estimée aux États-Unis

Le gouvernement américain a aussi confirmé une hausse des stocks de blé et soya

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a livré des chiffres sur l’état des stocks de grains qui étaient attendus de pied ferme par le milieu, après que la paralysie partielle de l’administration ait forcé l’annulation du rapport de janvier.

Le rapport livré le 8 février a confirmé ce que plusieurs analystes avaient prévu, soit que la précédente récolte avait été moins abondante, autant pour le maïs que le soya.

La production de maïs a été de 14,42 milliards de boisseaux, soit moins que les 14,626 milliards prévus en décembre. Le rendement s’est situé à 176,4 l’acre contre une estimation de 178,9 boisseaux à l’acre fin 2018. Les inventaires au 31 août ont aussi décliné pour atteindre 1,735 milliards de boisseaux par rapport à 2,14 en 2017.

Articles connexes

La production de soya serait pour sa part de 4,544 milliards de boisseaux alors que les prévisions précédentes étaient de 4,6 milliards. Le rendement a aussi été revu à la baisse à 51,6 boisseaux l’acre contre 52,1. Les inventaires de soya ont atteint 910 millions de boisseaux, ce qui est moins que les estimations de 955 millions faites en août. Les stocks demeurent toutefois deux fois plus importants qu’en 2017.

Les inventaires de blé ont grimpé à 1,708 milliards de boisseaux contre 974 estimés en décembre. Le USDA invoque que moins de blé a été utilisé dans l’alimentation et comme semence au niveau national.

Le USDA a aussi livré les informations concernant les stocks trimestriels. Les stocks de maïs ont diminué comparativement à 2017 de 5% à 12 milliards de boisseaux, une baisse notée autant dans les inventaires des commerçants qu’à la ferme. Les inventaires de soya ont grimpé de 18% à 3,74 milliards de boisseaux. Les stocks à la ferme ont bondi de 30% à 1,94 milliards de boisseaux.  Les réserves de blé ont aussi augmenté. Elles étaient 7% plus abondante en 2018 qu’en 2017 à 2 milliards de boisseaux, avec une hausse de 28% chez les fermes à 1,5 milliards de boisseaux.

Autres faits à noter, la production mondiale de soya a été révisée à la baisse par rapport aux estimations de décembre à 361 millions de tonnes, ce qui est tout de même 21 millions de tonnes de plus qu’en 2017-2018. Les agriculteurs américains projetteraient de semer la plus petite superficie jamais semées en blé depuis 1909.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires