Comment bien réussir sa luzerne?

DSC_0034Fin août, la luzerne se prépare pour l’automne. Survivra-t-elle l’hiver prochain? Tout dépend de l’attention que vous y apportez dès maintenant. Toutefois, toute la saison, vous devez porter une grande attention à cette plante exigente, mais tellement appréciée des producteurs laitiers.

Voici les recommandations à suivre au fil de la saison selon Sébastien Hébert, gérant de territoire Sud-Est du Québec pour Pionneer. Il donnait un atelier sur le sujet lors d’une journée organisée par cette compagnie de semences le 20 août à la ferme Iceberg de Saint-Stanislas-de-Kostka.

  1. DSC_0004Évaluer le peuplement

Au printemps, une coupe de la racine permet d’évaluer la quantité de pourriture présente. Les carottes ne devraient pas non plus être sorties de terre. La mesure du nombre de tiges au pied carré permet d’évaluer la survie à l’hiver. Le nombre souhaité est de 55 et plus. Entre 40 et 50, on s’attend à une baisse de rendement.

  1. Établissement

La graine de semence de luzerne étant très petite, il ne faut pas semer trop creux. Pour cela, la préparation du lit de semence est cruciale. Le sol doit être fin et pas trop mou, tout en ayant un bon égouttement. Au besoin, il faut passer un rouleau. Le sol doit aussi être exempt de vivaces.

Pour les semis d’automne, il faut prévoir au moins six semaines sans gel mortel. Sébastien Hébert fait toutefois remarquer que les plantules sont plus résistantes au gel que la luzerne à un stade plus avancé.

  1. Attention aux mélanges

Lorsque vous semez la luzerne en mélange avec d’autres plantes fourragères, la proportion du nombre de plants n’est pas représentative du chiffre du mélange. Par exemple, un mlange 90/10 de luzerne/mil donnera en fait 65% de luzerne et 35% de mil. « Il y a six fois plus de semences de mil dans un kilogramme de semence comparativement à la luzerne », explique Sébastien Hébert.

  1. Choix de l’engrais

La luzerne est gourmande en potassium. Le manque de cet engrais compromet la survie à l’hiver. Le bore est aussi un élément qui peut compromettre la survie à l’hiver. Une attention spéciale doit aussi être apportée à au souffre qui est moins présent dans nos sols depuis que la problématique des pluies acide a été réglée.

  1. Choix de la variété

Pour aider au choix de la variété, Sébastien Hébert suggère de consulter le site Web Alfalfa Variety Comparison de l’Université du Wisconsin.

  1. Résistance à la verse

Ce qui confère leur particularité aux luzernes résistantes à la verse, c’est le port droit des tiges plutôt que de courber avant de se diriger vers le ciel.

  1. Quand faucher?

La luzerne perd rapidement de la qualité au printemps. Toutefois, la qualité diminue moins rapidement en deuxième et troisième coupe. Ceci est très intéressant pour bien choisir la période de coupe afin de favoriser la survie à l’hiver. À l’automne, il faut couper tôt ou tard. Tôt permet une repousse. Si on coupe tard, on s’assure de ne pas couper court pour favoriser un enneigement.

Voici deux ressources pour la culture de la luzerne :

Guide papier Zone Ensilage

Alfalfa Management Guide

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires