De nouveaux cas de peste porcine africaine en Allemagne

Après avoir été détectés pour une première fois la semaine dernière, cinq nouveaux cas de contamination à la peste porcine africaine ont été déclarés en Allemagne dans le Land du Brandebourg.

Les cas ont été trouvés chez des sangliers morts et non chez des animaux de ferme. Les sangliers contaminés se trouvaient à proximité du premier cas de peste porcine, également détecté dans un sanglier sauvage, a déclaré la ministre de la Santé de l’État de Brandebourg, à un comité du parlement de l’État.

Les premiers tests sont positifs, mais des tests finaux sont en cours pour confirmation par l’institut scientifique allemand Friedrich-Loeffler. Des mesures drastiques ont été prises ces derniers mois par Berlin, comme l’utilisation de chiens renifleurs formés à dénicher les sangliers décédés ou encore de drones. Berlin a même été jusqu’à ériger une clôture électrifiée sur plus de 100 km à sa frontière avec la Pologne, pour empêcher des sangliers infectés d’entrer en Allemagne.

La Chine, la Corée du Sud et le Japon ont interdit les importations de porc allemand ces derniers jours après la confirmation du premier cas. Selon Reuters, l’Allemagne fournit 14% des importations de porcs de la Chine pour une valeur de 1,2 G$US annuellement. Ce pourcentage a bondi à 20% dans les derniers mois en raison de la pénurie de viande de porc en Chine à la suite de la peste porcine dans les cheptels du pays.

La décision de Pékin était attendue, puisque l’administration chinoise est connue pour agir rapidement dans ce genre de situation. Elle devrait profiter à d’autres grands fournisseurs de porcs, comme les États-Unis, l’Espagne et le Brésil.

L‘Espagne est bien positionnée puisqu’elle n’a pas dû fermer d’usine de transformation de porc ces dernières semaines.

Les États-Unis sont également bien placés pour expédier davantage de porc vers la Chine, selon le porte-parole de la Fédération américaine d’exportation de viande. Les contrats à terme sur le porc vivant aux États-Unis ont grimpé jeudi et vendredi en prévision de l’interdiction. De juillet 2019 à juillet 2020, les exportations de porcs américaines vers la Chine ont explosé de 444%. Le Canada a profité dans une moindre mesure de l’augmentation des importations chinoises en affichant un gain de 43% de ses ventes vers la Chine pour la même période.

La peste porcine africaine se propage par contact avec les fluides corporels des animaux infectés. Elle est presque toujours mortelle chez les porcs et il n’existe ni remède ni vaccin en ce moment.


à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires