En cage ou en liberté, pas de différence

Les oeufs produits par des poules en liberté ou en cage n’ont aucune différence sur le plan de leur qualité nutritionnelle. C’est ce que démontre une étude portant sur la comparaison des acides gras, du cholestérol et des vitamines A et E dans les oeufs provenant d’élevage en cage et de poules en liberté. L’expérience a eu lieu à Université de l’État de la Caroline du Nord en 2008 et 2009. Les résultats viennent d’être publiés en juillet dans le magazine Poultry Science.

« La clé à retenir de cette recherche est que l’oeuf, peu importe où il est produit, est un produit très nutritif », soutient le chercheur responsable de cette étude, Kenneth Anderson. Les oeufs provenant d’élevages en liberté avaient des niveaux de gras plus élevés que ceux des poules en cage, mais leur cholestérol n’était pas plus élevé.

« La conclusion la plus frappante est probablement que les oeufs des deux systèmes – en cage et en liberté – ont un niveau de cholestérol plus faible que ce que nous croyions, ce qui avait amené le département américain de l’Agriculture (USDA) à baisser les directives en matière de cholestérol dans sa base de données des nutriments pour les oeufs en coquille à 185 mg par oeuf, comparativement à 213 mg auparavant », explique Kenneth Anderson.

Quelque 400 poules Hy-Line Brown ont été utilisées pour cette étude. À 17 semaines, les poulettes ont été placées dans un ou l’autre des traitements. À 50, 62 et 74 semaines d’âge, les oeufs ont été expédiés à quatre laboratoires différents. Il n’y a pas eu de différence dans les niveaux de vitamines A ou E. Toutefois, le niveau de ß-carotène était plus élevé dans les oeufs de poules en liberté. Le chercheur y trouve l’explication de la coloration plus foncée du jaune d’oeuf.

Source : Poultry Science Association

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires