Le microbiote vaginal des vaches influence la santé des veaux

Une meilleure compréhension du microbiote aidera à mieux comprendre et prévenir les maladies des veaux

Veau naissant

Longtemps, les chercheurs croyaient que le microbiote ne pouvait pas être présent dans les organes internes comme l’utérus ou les poumons. Ils se rendent compte aujourd’hui que c’est le cas. Chez le veau à naître, cela signifie qu’à la naissance, le veau ingère des grandes quantités de microbes provenant de l’utérus de sa mère avant même d’atteindre l’air ambiant.

Dans une conférence intitulée Influence du microbiote maternel sur la qualité du lait et sur la santé et la production des descendants présentée dans le cadre du Colloque de nutrition animale du Canada, le chercheur Rodrigo Carvalho Bicalho de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université Cornell a présenté le lien entre le microbiote de l’utérus de la vache et le microbiote du veau.

En prélevant des échantillons dans le vagin des mères et dans les narines des veaux de l’étude, ils se sont rendu compte les bactéries Manheimia étaient prédominantes dans les deux cas. C’est une bactérie réputée causer des pneumonies chez les veaux. Quand ils ont analysé le microbiote à l’intérieur du vagin des mères juste avant la naissance, ils se sont rendu compte qu’il y avait une différence importante entre le microbiote des mères dont les veaux étaient en santé et ceux qui étaient malades. Par contre, il n’y avait pas de différence significative dans le microbiote de leurs fèces des mères.

« Donc, s’il y a quoique ce soit associé avec la maladie, c’était causé par le microbiote vaginal de la mère et non le microbiote fécal de la mère », conclut Rodrigo Carvalho Bicalho.

Ce qu’ils se sont aussi rendu compte, c’est que Manheimia semble avoir un effet protecteur contre les maladies respiratoires chez le veau. Ainsi, la forte concentration de ce type de bactéries pourrait agit comme un vaccin pour créer une protection plus tard chez le veau.

« Je crois, mais je n’ai pas de données pour l’appuyer, que c’est actuellement une sorte de marqueur de la tolérance de l’hôte à Manheimia », ajoute le chercheur.

Le Colloque de nutrition animale du Canada est organisé par l’Association de nutrition animale du Canada. Il a lieu cette année de manière virtuelle du 10 au 14 mai 2021.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires