Le syndicat des travailleurs d’Olymel refuse l’arbitrage

Le syndicat des travailleurs d’Olymel refuse l’arbitrage

Le syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction–CSN avait jusqu'à 17h00 jeudi pour indiquer leur intention d'accepter ou non l'arbitrage. Le syndicat a finalement annoncé qu'il refusait d'aller en arbitrage, ce que la direction d'Olymel avait accepté plus tôt en matinée après une rencontre avec le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet. Ce dernier a rapidement réagi sur les réseaux sociaux.

Les Éleveurs de porcs du Québec avait de leur côté enjoint le syndicat à accepter l'arbitrage afin de résoudre le confit de travail qui dure maintenant quatre mois et qui affecte de plus en plus les producteurs. Plus de 160 000 porcs étaient en attente d'abattage lors de la dernière semaine.

Dans une communication interne diffusée sur les réseaux sociaux, le syndicat des travailleurs a indiqué privilégier la négociation à l'arbitrage. Il demande au médiateur spécial nommé par Jean Boulet, Jean Poirier, de lancer un blitz de négociations dès que possible. Il se dit également convaincu qu'une entente de principe négociée est encore à portée et que les propositions des deux parties ne sont pas si éloignées une de l'autre.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires