Les pâturages régénératifs s’invitent au Congrès du boeuf

Brian Maloney et Robert Berthiaume y ont livré un plaidoyer pour les pâturages régénératifs.

Le Congrès du bœuf du vendredi 13 novembre 2020 a fait une large place aux pâturages regénératifs avec deux piliers des pâturages au Québec.

Tout producteur bovin qui s’intéresse aux pâturages régénératifs connaît ou a entendu parler de Brian Maloney de la ferme Brylee en Outaouais. Il documente constamment avec ses vidéos le groupe Facebook « pâturages régénératifs Québec ».

Brian Maloney a tellement de succès dans ses pâturages que les racines des graminées de ses pâturages descendent jusqu’à 4 pieds dans le sol. Les pâturages régénératifs procurent des plantes plus résilientes aux aléas climatiques. Ils fournissent une grande quantité d’herbe aux animaux et permettent d’emmagasiner du carbone dans le sol. Ce qui est excellent pour l’environnement.

Pourquoi faire des pâturages régénératifs? Selon Brian Maloney, voici les arguments :
– C’est plus durable;
– Ça nécessite moins d’intrants;
– Il reste plus de profits;
– Le sol est en santé;
– Ça procure une alimentation saine;
– Les humains sont en santé

L’influence de Steve Kenyon

Le consultant expert en systèmes fourragers Robert Berthiaume explique que les pâturages régénératifs tiennent autant de la philosophie que de la technique. Le sol laissé à nu amène de grandes pertes de carbone, alors que les pâturages permettent de recouvrir le sol, de séquestrer du carbone et de garder le sol en santé.

Ce n’est pas une science nouvelle parce que la base a été décrite pour la première fois par André Voisin en 1957 dans le livre toujours d’actualité intitulé La productivité de l’herbe.

De nos jours, Brian Maloney est bien sûr un mentor au Québec, mais dans l’Ouest canadien, l’éleveur Steve Kenyon de Greener Pasture Ranching est aussi une personne phare du mouvement de pâturages régénératifs. D’ailleurs Robert Berthiaume a présenté 10 principes de base des pâturages régénératifs, selon Steve Kenyon.

  1. Période de pâturage = durée de paissance
    Éviter la paissance
    Période courte pour éviter la deuxième bouchée
  1. Période de repose = temps de récupération
    Peut aller de 25 à 365 jours!!!
  1. Impacts des animaux = effet physique et biologique sur le sol
    Piétinement (semis, recyclage des nutriments…)
    Fumier, urine = cycle des fertilisants
    Ex : bale grazing, mob grazing
  1. Densité = nombre d’unités animales par hectare
    À ne pas confondre avec le taux de chargement
  1. Armure du sol = couche protectrice à la surface
    Laisser des résidus sur le sol
  1. Le cycle de l’eau = un défi mondial
    Réduire le ruissellement et l’évaporation
    Ralentir l’infiltration
  1. Récolte de la lumière du soleil
    Densité du couvert végétal
  1. Recyclage des nutriments
    Le bétail restitue environ 80% de ce qu’il consomme au sol
    L’autre 20% doit provenir du microbiote du sol
  1. Biologie du bâtiment = santé biologique du sol
    Nourrir le microbiote du sol
  1. Polycultures = les mauvaises herbes n’existent pas
    Mélanges complexes
    Résilience

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires