Les vaches ont soif!

Vaches qui boiventL’eau est l’élément nutritif le plus important pour le bovin laitier. Il est essentiel pour assurer les fonctions métaboliques de base, mais aussi pour sa croissance, sa reproduction et sa lactation. Il l’aide aussi à stabiliser sa température corporelle par temps chaud. Une bonne laitière passera entre 12 à 16 minutes par jour à boire une quantité d’eau pouvant aller jusqu’à 150 litres en 7 à 12 buvées. Il est donc essentiel de lui fournir une eau de qualité en quantité suffisante.

La quantité
La gestion de l’eau est une opération à ne pas négliger pour une entreprise laitière. En stabulation libre, dans un même enclos, il est important de prévoir deux points d’eau pour éviter l’effet de dominance des vaches de rang social élevé sur les vaches moins dominantes dans la hiérarchie du troupeau. Il est recommandé de prévoir environ 1,2 m linéaire (4 pi) de bassin pour un groupe de 20 vaches dont la profondeur minimum (7 cm ou 3 po) permet à l’animal d’immerger son museau dans l’eau. Les points d’eau devraient être localisés à une distance maximum de 15 m (50 pi) de la mangeoire. La hauteur suggérée du bassin est de 60 cm à 80 cm (24 po à 32 po). La largeur du passage où il y a un point d’eau devrait permettre la circulation de deux vaches à l’arrière de celle qui boit. Une allée d’environ 4,3 m (14 pi) de large devrait convenir pour des vaches de grandes statures comme la Holstein.

L‘accès à l’eau au retour de la salle de traite est crucial; il serait avantageux de prévoir 30 cm à 60 cm linéaires (1 pi à 2 pi) par tête, car de 50 % à 60 % de la consommation d’eau a lieu après la traite.

Les bassins d’eau devraient être nettoyés une fois par semaine avec une solution de 250 ml de javel par 20 litres d’eau pour empêcher la prolifération bactérienne. Par la suite, il est important de bien rincer le bassin et de le remplir d’eau fraîche. Si la vache a la possibilité de choisir, elle préférera boire une eau tempérée se situant entre 17 °C à 28 °C. L’eau qui passe dans le prérefroidisseur à lait peut servir à remonter la température d’une eau un peu trop froide.

La qualité

La performance et la santé des bovins laitiers peuvent être affectées si une trop forte concentration de solides totaux dissous est contenue dans l’eau. Les autres éléments à vérifier sont le soufre, les sulfates, le fer, le manganèse, les nitrates et les métaux lourds.

La présence de microorganismes comme les algues dans les bassins d’eau extérieurs exposés au soleil peuvent occasionner une diminution de l’ingestion d’aliment, des diarrhées, de la faiblesse et éventuellement la mort de l’animal, si la contamination est importante. Les coliformes fécaux devraient être absents de l’eau d’abreuvement. Une eau de qualité fournie dans des abreuvoirs propres garantit une bonne productivité et croissance.

Source : Dairy focus newsletter

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires