Record prévu du cheptel américain de porcs

Les firmes d’analystes ont présenté leurs projections quant au portrait du cheptel de porcs aux États-Unis. Selon ces estimations, le nombre de porcs sera en croissance pour le 1er trimestre 2018, suivant ainsi une courbe historique. Le département américain d’Agriculture (USDA) doit présenter jeudi son rapport trimestriel en date du 1er mars

Selon un sondage mené par la firme Urner Barry, le troupeau de porcs devrait s’élever à 72,893 millions de têtes contre 70,701 millions en 2017 à pareille date, ce qui en ferait le plus important jamais enregistré à pareille date de l’année. Le nombre de porcs élevés pour la mise en marché afficherait aussi un nombre record à 66,67 millions en raison d’une hausse de 3,2%. Quant au troupeau reproducteur, il augmenterait pour sa part de 1,5% par rapport à l’an dernier.

La hausse est liée à une croissance de « 2,5% de mise bas pour la période décembre-février et une hausse de 1% du nombre de porcelets par portée », indique Gabriel Joubert-Séguin dans une note publiée par RJO’Brien. La portée moyenne compterait 10,54 porcelets. Les estimations pour les intentions de mise-bas au printemps et en été montrent une croissance supplémentaire de 2,1% et de 1,7%, respectivement.

La plus forte augmentation de la production provient du troupeau de 180 lbs et plus avec une hausse de 3,6%.

Selon les prévisions de Bob Brown, un analyste privé de l’Oklahoma, la production de porcs de décembre-février devrait augmenter de 3,7% à près de 33 millions de têtes, un record pour cette période et le cinquième record enregistré au cours des sept derniers trimestres.

L’augmentation de la production devrait être absorbée par la capacité de traitement additionnelle à venir cet été et cet automne qui devrait être de près de 20 000 têtes, soit une augmentation d’environ 4%. À la fin du premier trimestre de 2019, les abattages quotidiens pourraient approcher les 500 000 têtes.

 

Sources: Agrimoney, RJO’Brien

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires