Si des manifestants se présentent, pensez à l’image que vous voulez projeter

Les activistes protestent dans le but de capter des images

Les policiers soutiennent les producteurs lorsqu’il y a des intrusions sur des fermes, mais ils reconnaissent aussi le droit des militants à leurs opinions.

Le Sergent Kerry Schmitt et la constable Kelly Daniels de la Police provinciale de l’Ontario, l’équivalent de la Sûreté du Québec, ont donné une conférence lors d’une récente rencontre de la Fédération de l’agriculture de l’Ontario.

« Vous avez le droit de manifester de manière pacifique. Ça fait partie de l’essentiel de notre message : Nous vivons dans un pays qui respecte la liberté d’expression », explique Kerry Schmitt. Cependant, aussitôt que quelqu’un empiète sur la liberté de quelqu’un d’autre, c’est une autre histoire.

Articles connexes

Ils ont le droit de manifester à la limite de la propriété, mais ils ne peuvent pas vous empêcher d’entrer ou de sortir. « S’ils vous retiennent là pendant 20 ou 30 minutes, alors, nous changerions notre discours », explique Kelly Daniels.

Elle explique que c’est une question de collecter des images pour leurs réseaux sociaux. « Parfois, ils vont juste pour prendre une photo et 20 minutes plus tard, ils sont partis », dit-elle.

Pensez à l’image que vous voulez projeter si vous parlez aux manifestants, explique Kerry Schmitt. Si vous les affrontez avec un fusil, c’est ce qui sera diffusé aux nouvelles de 18h et sur les réseaux sociaux.

À une question d’un producteur concernant la responsabilité des producteurs si un manifestant se blesse, les policiers répondent que tant qu’une blessure survient dans une activité normale de la ferme, il n’y a pas de problème.

« Ils commettent déjà une infraction en traversant la clôture », dit Kelly Daniels.

Les policiers comprennent que souvent des familles habitent sur les lieux et que cet événement est pris personnel. Ils recommandent de développer une bonne relation avec le service de police locale.

Voici les recommandations pour gérer les manifestations :
– Restez calme. Plus vous serez calme, plus vous pourrez réfléchir sereinement.
– La clé, c’est la patience.
– Installez un panneau « Défense de passer ».
– Les opposants ont le droit de manifester pacifiquement.
– La Charte des droits ne protège pas les menaces et les actes de violence comme les voies de fait, de destruction de biens ou toute autre conduite illégale.
– Enregistrez tout ce que vous pouvez. Il y a de fortes chances que vous soyez également enregistré.

Adapté d’un article de John Craig de Farmtario.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires