Vaccin utile à bien des égards

Un vétérinaire britannique, Frank Tobin, a voulu comparer deux types de vaccination des porcelets pour combattre le syndrome postsevrage. Un groupe de 98 porcelets a reçu une double vaccination contre la pneumonie enzootique et le SRRP (syndrome reproducteur et respiratoire porcin). Le deuxième groupe a, pour sa part, reçu les vaccins contre la pneumonie enzootique et le Circovac contre le PCV2.

Les porcelets vaccinés contre le PCV2 ont démontré un poids moyen supérieur de 4,46 kg que l’autre groupe, avec un temps d’engraissement de 12 jours de moins. «Les maladies associées au circovirus sont responsables de pertes importantes dans l’industrie porcine et le PCV2 prédispose les porcs à d’autres conditions, ou aggrave les conditions préexistantes, explique Frank Tobin. Cette étude démontre que même un troupeau sous forte pression d’infections, en utilisant une vaccination des porcelets contre le PCV2, peut faire une différence dans la mortalité, le temps de croissance et le poids final.»

Source : Farmers Weekly Interactive

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires