Raison de plus d’aimer le brocoli

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont découvert que le sulforaphane, le puissant agent anticancérigène du brocoli, peut-être libéré de son composé principal par les bactéries du tube digestif inférieur pour ensuite être absorbé par l’organisme. Cette découverte permet de croire que les chercheurs seront en mesure d’améliorer l’activité de ces bactéries dans le côlon, et ainsi d’augmenter le pouvoir préventif du brocoli contre le cancer.

Elizabeth Jeffrey, professeure de nutrition humaine à l’Université de l’Illinois, trouve cela rassurant parce que beaucoup de gens font trop cuire leurs brocolis, détruisant l’enzyme de la plante qui nous donne le sulforaphane. “ Maintenant, nous savons que la flore microbienne dans notre tube digestif peut récupérer une partie de cet important agent de prévention du cancer”, dit-elle.

L’étude démontre aussi deux façons sécuritaires pour intensifier cet effet protecteur: nourrir les bactéries utiles du colon avec des prébiotiques comme de fibres pour favoriser leur prolifération, par exemple, le brocoli avec une sauce de yogourt qui contient la bactérie hydrolisante, et de cette façon augmenter votre protection contre le cancer.

Article publié dans Primeurs, décembre 2010

à propos de l'auteur

Éditeur et rédacteur en chef

Yvon Therien

Yvon Thérien est agronome et éditeur et rédacteur en chef au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires