À quoi ressemblera le marché de la machinerie en 2015?

johndeereLes prévisions de ventes de nouveaux équipements pour 2015 ne sont pas des plus optimistes. Dans un discours adressé à des investisseurs lors d’une réunion des actionnaires, en février dernier, Samuel Allen, directeur général de John Deere, a indiqué que la marque a connu l’année dernière une chute de 5 % de l’ensemble de ses ventes, ce qui a provoqué une baisse de revenus de 11 %. Mais le pire est à venir, craint-il. « 2015 se dessine comme une année difficile, dit Samuel Allen. Nous entrevoyons une baisse des ventes de 17 %, c’est-à-dire de près de 6 milliards de dollars US. »

Selon l’information donnée par John Deere au cours d’une conférence téléphonique le 25 février dernier, les ventes au détail de sa division « Ag and Turf » (regroupant la machinerie pour l’agriculture et l’aménagement paysager) pourraient dégringoler cette année au Canada et aux États-Unis de jusqu’à 25 % à 30 %.

Les pronostics émis par les trois autres des quatre grandes bannières ne sont pas beaucoup plus positifs. Dans son rapport des ventes pour le mois de janvier, l’Association of Equipment Manufacturers (AEM) a révélé que 2015 avait commencé avec une baisse brutale des ventes de nouveaux tracteurs et moissonneuses-batteuses au Canada. Ainsi, par rapport à janvier 2014, la vente des tracteurs à quatre roues motrices a chuté de 69 %, celle des moissonneuses-batteuses de 77 % et les ventes totales de tracteurs, toutes catégories confondues, ont régressé de 13 %.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Le Bulletin des agriculteurs's recent articles

Commentaires