Ensileuse européenne

Les fourragères traînées communes au Québec sont de conception similaire : quatre rouleaux d’alimentation, une tête de coupe cylindrique à 8 ou 12 couteaux hélicoïdaux, une vis de transfert et un projecteur à pales, avec quelques variations selon le modèle.

En Europe, ce type d’ensileuse est presque inexistant. Les fourragères automotrices font bonne figure chez les contracteurs, puis plusieurs privilégient les boîtes auto-chargeuses pour le foin.

Présentes dans le marché du Québec il y a quelques décennies, puis disparues, les quelques modèles d’ensileuses traînées européennes sont majoritairement équipés d’un disque hacheur qui coupe et projette la récolte directement. Lely, mieux connue pour ses robots de traite, vient de dévoiler une de ces machines.

La conception provient en fait de Mengele, un spécialiste de l’équipement de récolte fourragère allemand. Le Lely Storm 130 utilise 10 couteaux en position radiale pour hacher la récolte de 6 à 44 mm de long. Ce concept est efficace mais a une capacité limitée. Seulement 75 ch sont nécessaires pour l’opérer.

Grâce à un système hydraulique indépendant monté à bord, toutes les fonctions sont activées de façon électrique dans la cabine. Son ramasseur d’une largeur de 1,8 m (70 pouces) est plutôt étroit et aucun tablier à maïs n’est offert. Cette machine est présentement disponible en Europe seulement.

Lely Storm 130 en action

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires