Quatre buses au lieu d’une

L’avenir est à l’agriculture de précision et l’époque où on arrosait trop d’un côté et pas assez de l’autre dans une courbe ou un virage sera bientôt révolue.

Le manufacturier d’équipements d’arrosage allemand Altek International et le spécialiste des logiciels et contrôles de précision Harrison Ag Technologies, du Dakota du Sud, prévoient mettre en marché en 2012 un boîtier à quatre buses, qui remplacerait les buses individuelles sur les pulvérisateurs agricoles.

Sur un pulvérisateur qui se déploie sur 80 pieds, cela ferait un total de 196 buses, toutes contrôlables individuellement, à l’aide d’un logiciel.

Chacune des buses d’un boîtier produira des gouttelettes de format différent, projetées à des pressions différentes. En tout, 16 combinaisons seront possibles, puisque plus d’une buse par boîtier pourra être utilisée en même temps.

Relié au GPS dans un champ cartographié, ce système pourra réaliser des applications très uniformes sur toute la largeur du boom. La pression et le débit varieront en fonction de l’accélération, la transition d’un type de buses à l’autre s’effectuant en temps réel.

Puisque chaque buse sera contrôlée individuellement, plutôt que par sections du boom, le logiciel s’assurera que dans les courbes ou lors des virages, il n’y ait pas de sur-application d’un côté et de sous-application de l’autre.

Cette technologie devrait permettre de mieux éviter les dérives et d’économiser sur les herbicides et pesticides en évitant le gaspillage.

Source : Farm Industry News

Commentaires