FAC élargit son programme de Prix d’excellence en planification des affaires

Regina (Saskatchewan), 17 novembre 2003 – Financement agricole Canada offre 69 000 $ en prix pour encourager les étudiants en agriculture à planifier leur avenir.

Cette année, le nombre d’établissements d’enseignement agricoles, qui participent au Prix d’excellence en planification des affaires de FAC, a été porté à 11 à l’échelle du Canada. L’an dernier, le programme a été lancé dans six établissements d’enseignement, avec des prix totalisant 32 500 $.

Le programme invite les étudiants et étudiantes de dernière année inscrits à un programme agricole menant à un diplôme, à élaborer un plan d’affaires réel en partenariat avec les professeurs et des exploitants agricoles d’expérience. Les étudiants ou étudiantes des établissements d’enseignement participants qui présentent les meilleurs plans d’affaires se mériteront un prix au printemps.

« FAC est engagée envers l’avenir de l’agriculture. Nous savons que 120 000 agriculteurs canadiens fêteront leur 65e anniversaire au cours des dix prochaines années et qu’environ 50 milliards de dollars d’actif agricole sera transféré à la génération suivante », affirme le président-directeur général de FAC, monsieur John Ryan. « Grâce à ce programme, nous appuyons les jeunes qui prendront la relève des exploitations agricoles en les aidant à acquérir des compétences solides en gestion des affaires, qui sont essentielles pour réussir dans l’industrie d’aujourd’hui.

« Un plan d’affaires est un plan directeur de l’avenir », explique M. Ryan. Il comprend généralement des éléments tels qu’une étude de l’industrie, des stratégies de marketing et de vente, ainsi que des plans financiers, opérationnel et des ressources humaines.

Mitchell Thomas de Lower Knoxford, au Nouveau-Brunswick, a été l’un des 35 lauréats dans la première année du programme. Thomas, qui s’est mérité un prix de 2 500 $ le printemps dernier, a travaillé avec son père à l’élaboration d’un plan pour l’avenir de leur exploitation de pommes de terre, céréales et cultures fourragères. « Travailler avec mon père pour comprendre comment l’entreprise fonctionne a été une expérience révélatrice », affirme Thomas. « Cette collaboration m’a permis de prendre conscience de tous les éléments qui sont nécessaires à la réussite d’une entreprise. Il s’agit d’une bonne expérience à vivre pour préparer son avenir. »

Voici quelques-un des établissements d’enseignements participants : Nova Scotia Agricultural College, Assiniboine Community College, Lakeland College, Olds College, les universités de la Saskatchewan, du Manitoba et de Guelph, ainsi que l’Institut de technologie agro-alimentaire de Saint-Hyacinthe et La Pocatière (Québec), le Collège Macdonald et l’University College of the Fraser Valley.

FAC aide les agriculteurs et les agri-entrepreneurs canadiens à prendre de l’expansion, à diversifier leurs activités et à prospérer. Travaillant à partir d’une centaine de bureaux situés principalement dans les régions rurales du Canada, les membres du personnel de la société sont des passionnés de l’agriculture. Le portefeuille de prêts de première qualité de 9,2 milliards de dollars de FAC et les dix exercices consécutifs de croissance de son portefeuille témoignent du succès de ses clients.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fcc-sca.ca/


Commentaires