Prix de journalisme Rosaline-Ledoux 2010

Longueuil (Québec), 10 mai 2010 – Les cinéastes ont leur Jutras, les chanteurs leur Félix, les humoristes leur Olivier. Les journalistes auront dorénavant leur prix Rosaline!

Rosaline Ledoux, née Désilets, fut journaliste et chroniqueuse à La Terre de chez nous, le journal des producteurs agricoles du Québec, pendant près de 50 ans. Très connue dans le milieu agricole pour sa chronique à caractère social le Courrier de Marie-Josée, elle a partagé et contribué à l’évolution du rôle des femmes du milieu rural depuis près de cinq décennies. En 1989, elle a d’ailleurs été nommée Commandeur spécial de l’Ordre du mérite agricole en raison de sa « contribution exceptionnelle au développement de l’agriculture québécoise ».

Le Prix de journalisme Rosaline-Ledoux a été créé l’an dernier par la Fédération des agricultrices du Québec (FAQ), en hommage à cette pionnière du journalisme québécois qui a mis sa plume, de qualité exceptionnelle, au service de la cause des femmes.

Assorti d’une bourse de 500 $, offerte par la Banque Nationale, le Prix Rosaline-Ledoux vise à encourager l’excellence dans la couverture journalistique de la vie des femmes en milieu rural. Il sera remis annuellement lors du « Gala Saturne » de l’Agricultrice de l’année qui a généralement lieu en octobre.

L’œuvre (article ou série d’articles) devra avoir été publiée entre le 1er mai 2009 et le 31 avril 2010. Le concours est ouvert à tous les journalistes de la presse écrite régionale, nationale ou Internet. Les œuvres devront être acheminées au jury, qui sera composé de représentantes de la Fédération des agricultrices du Québec et de l’Association des communicateurs et rédacteurs agricoles ainsi que de deux journalistes professionnel(le)s, avant le 1er juin.

Parmi les critères de sélection, notons la pertinence et l’originalité du sujet, la qualité de l’écriture, la structure de l’information et la profondeur de la recherche.

Les règlements du concours sont disponibles à la Fédération des agricultrices du Québec et sur son site Internet www.agricultrices.com


Commentaires