Equiterre préconise la souveraineté alimentaire

Dans le cadre de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois (CAAAQ), Equiterre a déposé un mémoire intitulé « Choisir l'avenir : se choisir » qui revendique la mise en oeuvre d'une stratégie de souveraineté alimentaire.








Bio oui, mais aussi local

Réduction de la valeur nutritive et de la fraîcheur des aliments, ajout d'agents de conservation, pollution accrue de l'air, émission de gaz à effet de serre, effritement du lien entre agriculteurs et citoyens et de la vitalité rurale, telles sont les conséquences de la distance grandissante - 2500 à 4000 km - que parcourent en moyenne nos aliments avant de parvenir à nos assiettes.