Bio oui, mais aussi local

Montréal (Québec), 6 août 2003 – « Réduction de la valeur nutritive et de la fraîcheur des aliments, ajout d’agents de conservation, pollution accrue de l’air, émission de gaz à effet de serre, effritement du lien entre agriculteurs et citoyens et de la vitalité rurale, telles sont les conséquences de la distance grandissante – 2500 à 4000 km – que parcourent en moyenne nos aliments avant de parvenir à nos assiettes », affirme Frédéric Paré, coordonnateur du programme d’Agriculture écologique chez Équiterre.

Afin d’informer la population sur cet état de faits, Équiterre a dévoilé sa toute dernière affiche « Le bonheur est dans le « près »! » dans le cadre de la campagne « Moi, je mange bio ! ». Le dévoilement s’est déroulé lors d’une visite à la ferme lanaudoise La Terre Ferme, où des représentants des médias ont pu en apprendre plus sur la production de fruits et légumes biologiques. Des photos et un résumé de cette visite sont disponibles sur demande.

« Le bonheur est dans le « près »! se veut un outil d’information du public sur les impacts de la concentration, de l’industrialisation et de la mondialisation des marchés sur les systèmes agricoles et les circuits de mise en marché alimentaires. Cet outil est disponible sur le site Internet d’Équiterre et sous forme papier dans les kiosques d’Équiterre.

Quelles alternatives s’offrent à nous ? Nous pouvons être partenaires du réseau d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC) coordonné par Équiterre, prendre part à un groupe d’achats, se procurer des fruits et légumes de la région dans les kiosques des fermes ou dans les marchés publics et, pourquoi pas, cultiver notre propre parcelle biologique au sein d’un jardin collectif!

Équiterre, organisation sans but lucratif, contribue à bâtir un mouvement citoyen en prônant des choix individuels et collectifs à la fois écologiques et socialement équitables.

« Moi, je mange bio ! » est une campagne d’information et de sensibilisation du public sur l’agriculture biologique locale. Elle vise à améliorer la compréhension de la population quant aux liens existants entre les pratiques agricoles, l’environnement et la santé. Par la campagne « Moi, je mange bio ! », Équiterre cherche à susciter et faciliter des choix alimentaires écologiques et locaux et à soutenir le développement de l’agriculture biologique au Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Équiterre
http://www.equiterre.qc.ca/

Commentaires