Du maïs modifié donné en pâture à des animaux

Le ministre canadien de l'Agriculture, déjà confronté à des manifestations de paysans réclamant davantage d'aide financière et inquiet face à l'épizootie de fièvre aphteuse en Europe, a admis vendredi que des animaux ont été nourris de maïs génétiquement modifié contenant le gène Starlink, dont l'usage est interdit au pays.