5e édition de la journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec

Montréal (Québec), 30 août 2007 – Petits et grands pourront encore une fois cette année « sortir de la grande ville » et enrichir leurs connaissances de la profession agricole et des produits de chez nous en visitant gratuitement, le dimanche 9 septembre prochain de 10 h à 16 h, l’une ou plusieurs des quelque 130 fermes participant, à travers tout le Québec, à la cinquième édition de la journée Portes ouvertes sur les fermes du Québec.

« Pour les gens de la terre, les Portes ouvertes représentent une occasion privilégiée de prendre contact avec les citadins, d’échanger avec eux, de montrer leur savoir-faire et de partager, de façon chaleureuse et conviviale, leur passion du métier », a déclaré le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), M. Laurent Pellerin, lors d’une conférence de presse aux saveurs champêtres et bucoliques tenue aujourd’hui à la ferme Angrignon.

Monsieur Pellerin a d’ailleurs profité de l’occasion pour saluer la présence de M. Jean-Pierre Curtat, chef exécutif du réputé restaurant Nuances et, cette année, président d’honneur des Portes ouvertes. « Ma participation à cet événement illustre la grande confiance que j’accorde aux produits de chez nous et combien ils représentent un atout important pour Nuances, la gastronomie montréalaise et le tourisme québécois », a déclaré M. Curtat, un ardent promoteur des produits du Québec ici et à l’étranger (États-Unis, France, Espagne, Japon).

Madame Caroline Tardif, agricultrice de Saint-Isidore (Montérégie) participant à ce rendez-vous pour une deuxième année consécutive, a quant à elle souligné combien elle appréciait cette manifestation qui lui permet de rencontrer des centaines de concitoyens. « Environ 1 200 personnes sont venues me rendre visite l’an dernier. C’est beaucoup de travail, mais c’est aussi très valorisant », a-t-elle ajouté. Madame Tardif a précisé que la bonne humeur des visiteurs et les larges sourires des enfants constituaient, à ses yeux, une très belle récompense pour les nombreuses heures de travail consacrées au succès de cette fête.

Une variété de fermes, une foule d’activités
Visites guidées des fermes et de leurs installations, dégustations gratuites de produits locaux et régionaux, animation pour les enfants et tirages de paniers de produits régionaux sont notamment au programme de la journée. Les visiteurs pourront découvrir les installations, des bâtiments, des équipements de ferme en plus d’avoir l’occasion d’apprendre toutes les étapes du processus de transformation des aliments, de la récolte au produit final.

Une multitude de productions seront encore une fois représentées, des plus traditionnelles, telles que les productions laitière, bovine, maraîchère ou céréalière, jusqu’aux secteurs en émergence, tels que l’élevage de bisons, d’émeus, de wapitis, de cerfs rouges ou encore les cultures biologiques. L’an dernier, quelque 125 000 visiteurs ont répondu à l’invitation (550 000 visites depuis 2003).

« D’année en année, la popularité de l’événement ne se dément pas. Il existe une curiosité indéniable, chez les citadins, quant au métier d’agriculteur et c’est avec plaisir que nous répondons à leurs nombreuses questions, dans la bonne humeur et la convivialité », a ajouté M. Pellerin.

Toute l’information pertinente est disponible sur le site Internet de l’UPA (www.portesouvertes.upa.qc.ca) : liste des fermes inscrites, trajets pour s’y rendre, résumé des activités offertes par région et par production, etc. Il est également possible de prendre connaissance de ces renseignements dans la plupart des journaux locaux, durant la semaine précédant les Portes ouvertes.

Mentionnons que plusieurs partenaires apportent leur soutien à cette journée champêtre : le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le Mouvement Desjardins et Provigo, membre du groupe Loblaws. Aussi, les tirages de produits régionaux sur les fermes sont une gracieuseté de La Financière agricole du Québec. S’ajoute également la participation de plusieurs étudiants en agronomie grâce à un partenariat entre l’UPA et la Faculté d’agriculture de l’Université Laval. Une soixantaine d’agronomes diplômés et expérimentés prêteront aussi leur concours, fruit d’une entente avec l’Ordre des agronomes du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires