AAC appuie la mise en oeuvre de systèmes de salubrité des aliments à la ferme

Pike River (Québec), 13 avril 2004 – Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) investit 80 millions de dollars sur quatre ans pour aider les producteurs à mettre en oeuvre des systèmes de salubrité des aliments à la ferme en vertu du Programme canadien de salubrité et de qualité des aliments (PCSQA).

« Ce programme aidera les producteurs canadiens à répondre aux demandes du marché en matière de qualité et de salubrité des aliments ou à les dépasser. De la ferme à l’assiette, le système canadien de salubrité des aliments demeure inégalé », a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Bob Speller.

Cette partie du programme comporte deux volets : le premier apportera une somme de 8,2 millions de dollars aux organisations de producteurs nationales pour qu’elles tiennent des ateliers qui permettront d’aider les producteurs à mieux comprendre les systèmes de salubrité des aliments à la ferme, et le second leur fournira 61,5 millions de dollars afin de les aider à mettre ces systèmes en place. Le reste des fonds servira à couvrir les frais pour les services d’administration de ces deux volets offerts par les organisations de producteurs nationales et par AAC.

« L’industrie a fait preuve d’initiative en matière de salubrité des aliments à la ferme. Dix-neuf organisations nationales ont élaboré des programmes de salubrité qui seront mis en oeuvre sous peu. Nous pouvons être fiers de ce qu’ils ont accompli », a pour sa part mentionné le ministre d’État aux Instituations financières, M. Denis Paradis.

Cette initiative s’ajoute aux 62 millions de dollars affectés au premier volet du PCSQA, qui ont été annoncés le 10 décembre 2003 et qui doivent fournir à l’industrie le financement nécessaire pour améliorer les systèmes actuels élaborés dans les exploitations et adaptés à leurs produits, tels les systèmes de traçabilité et le système Analyse des risques et maîtrise des points critiques (HACCP). Cette nouvelle initiative apportera plus de rigueur et de cohérence dans l’application des mesures visant la salubrité, la qualité et la traçabilité des aliments en favorisant l’adoption de ces systèmes dans les exploitations.

Les ateliers prévus dans le cadre du programme représenteront, pour chaque producteur, des avantages évalués à 100 dollars. En outre, les mesures d’appui direct aux producteurs accorderont à chacun d’eux un montant pouvant aller jusqu’à 750 dollars afin d’obtenir de l’aide technique servant à adapter et à mettre en place ces systèmes de salubrité des aliments ou à acheter de l’équipement spécialisé. Les producteurs seront en mesure d’accéder à ces fonds et de participer aux ateliers par l’intermédiaire des organisations de producteurs nationales .

« Cette composante à la ferme du PCSQA rehaussera la réputation des producteurs canadiens tant au Canada qu’à l’étranger comme des collaborateurs importants de nos systèmes transparents de salubrité des aliments », a ajouté M. Speller.

En vertu du Cadre stratégique pour l’agriculture, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se sont entendus pour soutenir l’élaboration et la mise en oeuvre dirigées par l’industrie de systèmes de salubrité, de qualité et de traçabilité des aliments.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires