Agriculture européenne : prix et revenus en baisse en 2002

Paris (France), 13 juin 2003 – Si la production agricole a augmenté en 2002 dans l’Europe des Quinze, les prix et les revenus ont en revanche baissé, selon une étude de l’Institut national français de la statistique (INSEE) rendue publique.

Dans un communiqué, l’INSEE précise que la baisse des prix auxquels le producteur vend ses produits, ou prix de marché, est générale en Europe, à -5,1%.

Pour la production végétale, le repli reste modéré (-2,8%) mais pour les céréales, le recul est plus net (-8,5%). Elles subissent le contrecoup d’une récolte abondante et de la concurrence du blé ukrainien.

Le prix réel des productions animales baisse également fortement, à -8,4%. La reprise à la hausse du prix des bovins, après une période difficile, constitue une exception (+4,3%). Le prix des porcins s’effondre (-20,5%) après deux années de fortes hausses. Le prix du lait baisse de 7,1%. Or, selon l’INSEE, ces deux produits occupent une place essentielle dans l’agriculture européenne, le lait générant même un chiffre d’affaires plus important que les céréales.

La diminution des revenus des agriculteurs est une des conséquences de ces baisses de prix. Le revenu net des entreprises agricoles, qui intègre en particulier la hausse de la rémunération que celles-ci ont versée aux salariés (+3%), se dégrade fortement (-4,7%).

L’INSEE ajoute que « la baisse du revenu net d’entreprise agricole par actif non salarié est de -2%, soit -3,7% en termes réels après +2,2% en 2001 ».

Ainsi, le revenu agricole par actif en termes réels recule dans presque tous les pays. En France, il baisse de 2,1% en 2002, selon les données provisoires les plus récentes.

C’est au Danemark et en Allemagne que la baisse du résultat agricole net par actif est la plus importante, alors que la hausse y avait été très forte en 2001. Leur résultat agricole suit les fluctuations du prix des porcins et, dans le cas de l’Allemagne, du prix des céréales.

En revanche, la production agricole augmente de 1,4% en volume dans l’Europe des Quinze, selon l’INSEE.

La production végétale progresse notamment de 2%. Après une année 2001 difficile, la récolte des céréales est abondante (+8,9%) en 2002. Mais la cueillette de fruits régresse à nouveau (-3,4%) et la production de vins recule nettement (-6,6%).

La production animale évolue peu en volume (+0,8%). Les problèmes sanitaires (encéphalopathie spongiforme bovine et fièvre aphteuse) surmontés, la production bovine progresse, tout comme la production de porcins, d’ovins et de caprins. En revanche, les productions de volailles, d’oeufs et de lait se stabilisent.

Source : AP

Commentaires