Aide de 400 millions de dollars à la Saskatchewan et au Manitoba

Ottawa (Ontario), le 24 février 2000 – Le Premier ministre Jean Chrétien s’est joint aujourd’hui à ses homologues de la Saskatchewan et du Manitoba, MM. Roy Romanow et Gary Doer, pour annoncer la conclusion d’un accord sur la prestation d’un paiement unique de 400 millions de dollars en aide additionnelle aux céréaliculteurs de ces deux provinces.







Ces fonds supplémentaires ont pour but d’aider les agriculteurs à s’ajuster à la hausse des coûts du transport alors que leur revenu demeure faible.


Les coûts de ce programme d’aide seront partagés entre les gouvernements fédéral et provinciaux selon la formule 60/40.

Ces fonds supplémentaires – soit 240 millions de dollars du gouvernement fédéral et 160 millions des gouvernements provinciaux – ont pour but d’aider les agriculteurs à s’ajuster à la hausse des coûts du transport alors que leur revenu demeure faible. Les agriculteurs de la Saskatchewan et du Manitoba ont été les plus touchés par la réforme des politiques sur le transport au cours des années 1990.

« Bien qu’ils aient accompli des progrès énormes en s’adaptant à l’évolution des marchés et à la mondialisation, il ne fait aucun doute que les agriculteurs de la Saskatchewan et du Manitoba ont besoin d’aide pour faire face aux graves difficultés que posent leur faible revenu et les changements apportés aux politiques sur le transport dans les années 1990, a affirmé le Premier ministre Chrétien. La contribution de 240 millions de dollars du gouvernement du Canada porte à 2,31 milliards de dollars le total de l’aide annoncée par le gouvernement fédéral pour l’agriculture depuis décembre 1998. Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Lyle Vanclief a travaillé sans relâche avec les agriculteurs et les provinces pour mettre ces mesures d’aide en place. »

« Le programme annoncé aujourd’hui, conjugué aux fonds provenant d’autres programmes fédéraux-provinciaux de protection du revenu, aidera les agriculteurs de la Saskatchewan à mener à bien leurs activités de production en 2000 », a souligné le Premier ministre Romanow.

Le Premier ministre Doer a affirmé qu’il était réconfortant de voir le gouvernement fédéral reconnaître aussi concrètement l’ampleur de la crise du revenu agricole. « C’est un grand jour pour l’exploitation agricole familiale », a-t-il dit.

Le Premier ministre Chrétien et ses homologues provinciaux se sont également entendus sur les éléments suivants :

Le maintien de la participation des provinces aux programme d’aide en cas de catastrophe liée au revenu agricole (ACRA) pour 1999.


  • La participation des provinces aux négociations dirigées par le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Lyle Vanclief dans le but de mettre en place de nouveaux accords nationaux de protection du revenu et de soutien du revenu en cas de catastrophe.
  • L’administration de ce paiement unique en aide additionnelle de 400 millions de dollars par les provinces.
  • La nécessité de continuer à insister avec vigueur, dans le cadre des négociations de l’Organisation mondiale du commerce, sur l’élimination des subventions agricoles qui faussent les prix sur les marchés.

« Les agriculteurs s’attendent à ce que leurs gouvernements travaillent ensemble afin de trouver des solutions. Le genre de coopération fédérale-provinciale dont fait état cette annonce est le reflet même de notre approche commune en matière d’agriculture », a conclu le Premier ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires