Aide pour la production d’un fromage biologique au Centre-du-Québec

Québec (Québec), 19 décembre 2008 – Le député de Richmond, monsieur YvonVallières, au nom de la vice-première ministre et ministre des Affairesmunicipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, madame Nathalie Normandeau, a annoncé le versement d’une aide financière de 25 000 $ à l’entreprise La Fromagerie du Presbytère pour la production et la mise en marché d’un nouveau fromage biologique de type Comté.

Cette aide financière, issue de la Politique nationale de la ruralité2007-2014, démontre que le gouvernement veut, par des mesures innovatrices,stimuler le développement des produits de spécialité.

Grâce à cet appui financier, l’entreprise de Sainte-Elisabeth-de-Warwickpourra fabriquer et mettre en marché un fromage au lait cru biologique, dontle goût exceptionnel est issu d’un savoir-faire particulier à une région de laFrance. La méthode originale de vieillissement du fromage, d’une durée de neufmois, fait en sorte que tous les arômes du lait ressortent à travers la pâtecuite.

La fromagerie compte assurer la mise en marché de son produit au Québecet au Canada par l’entremise du distributeur Plaisirs Gourmets dontl’expertise est largement reconnue. Le coût total du projet est évalué à 490560 $.

« Nous sommes heureux d’encourager le développement de l’entreprise LaFromagerie du Presbytère par l’entremise de la Politique nationale de laruralité. Nous comptons soutenir ainsi la vitalité de nos milieux ruraux », adéclaré la ministre Nathalie Normandeau.

« Cette mesure offre un appui financier à des promoteurs de notre milieupour stimuler le développement de produits de spécialité de façon à favoriserl’occupation dynamique de notre territoire et la diversification de l’économiedes collectivités locales », a ajouté le député Yvon Vallières.

La mesure pour stimuler le développement des produits de spécialité, dontla subvention peut atteindre 25 000 $ par projet, a pour but de soutenir lacréation d’activités nouvelles en territoire rural en misant sur des projetsliés aux ressources, aux savoirs, aux savoir-faire et aux capacitésd’innovation des promoteurs ruraux. Elle appuie des microprojets dans lesecteur bioalimentaire ainsi que dans les domaines des produits forestiers nonligneux et de la forêt, de la culture, du patrimoine et des produits del’artisanat.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Affaires municipales et des Régions
http://www.mamr.gouv.qc.ca/

Commentaires