Attention aux mycotoxines!

La saison des récoltes est loin d’être terminée, mais la pluie de la semaine dernière fait craindre la présence de mycotoxines. Voici quelques recommandations provenant de la compagnie Alltech pour bien alimenter ses animaux cet hiver.

Les recommandations proviennent des États-Unis qui ont vécu une saison tout autre que la nôtre. Il est cependant important de rappeler les précautions d’usage en la matière.

1. Séchez le maïs à un taux d’humidité de 15% ou moins dans les 24 à 48 heures suivant la récolte. La réduction de l’humidité stabilisera la quantité de moisissure et préviendra toute prolifération future.

2. Criblez les grains pour enlever les particules fines, les morceaux d’épis et les matières étrangères qui stimulent la croissance de moisissures.

3. Faites analyser pour les mycotoxines tous vos ingrédients qui sont ou qui proviennent de grains. Le test devrait inclure plusieurs mycotoxines, non seulement une ou deux. Il existe plus de 500 mycotoxines connues et la majorité des échantillons contiennent entre deux et cinq mycotoxines.

4. L’analyse de mycotoxines devrait être reprise en cours d’entreposage puisque la température et le taux d’humidité change et affecte la croissance des moisissures.

5. À l’achat, il peut être difficile de trouver des ingrédients exempts de mycotoxines. Sachez quels sont les niveaux de mycotoxines qui sont acceptables pour vos animaux.

Il est à noter que Alltech prévoit lancer bientôt un programme d’analyse des mycotoxines: le 37+.

* Quantités maximales de mycotoxines en production laitière (parties par milliard, µg/kg d’aliment )

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires