Bienfaits sur la santé des aliments colorés

Maine (États-Unis), 8 mars 2002 – Les fruits et les légumes colorés sont à l’honneur dans The Color Code, nouvel ouvrage qui explore le puissant lien qui existe entre la couleur des aliments et une santé optimale. Né d’une
collaboration entre James A. Joseph, Ph.D., chef du laboratoire de recherche
en neurosciences du centre de recherche sur la nutrition humaine et le
vieillissement du USDA à l’université Tufts; l’endocrinologue Daniel Nadeau,
M.D., et la rédactrice de la chronique santé et nutrition à Newsweek, Anne

Underwood, The Color Code examine le pouvoir potentiel de promotion de la
santé des agents phytochimiques, les composés naturels qui donnent aux bleuets
sauvages leur coloris bleu, aux tomates leur teinte rouge et aux épinards leur
couleur verte.

Le pouvoir des pigments

Selon M. Joseph, si le monde de la santé et de la nutrition s’emballe
autant pour les composés phytochimiques, c’est en raison des récentes
découvertes faites dans le cadre de recherches sur les antioxydants et le
vieillissement. The Color Code explore un grand nombre de ces composés
naturels qui donnent aux plantes leurs pigments, leur odeur et leur saveur
tout en se concentrant sur deux principales catégories, les anthocyanes et les
caroténoides. Les bleuets sauvages sont gorgés d’anthocyanes (terme formé à
partir de deux mots grecs signifiant « plante » et « bleu »). Ce sont ces composés
qui sont responsables de la couleur bleue des bleuets sauvages.

« L’intégration de fruits et de légumes colorés dans un régime alimentaire
quotidien pourrait s’avérer la meilleure stratégie de défense pour prévenir de
nombreuses maladies liées au vieillissement telles que le cancer, les maladies
du coeur et la démence », souligne M. Joseph. « Mon expérience dans le domaine
des recherches sur le vieillissement et plus précisément mes plus récents
travaux sur les bleuets, m’ont convaincu de l’influence des aliments pigmentés
sur la santé. »

Le pouvoir du bleu

Dans le cadre de ses efforts commerciaux auprès des consommateurs,
l’Association des bleuets sauvages de l’Amérique du Nord tentera surtout de
sensibiliser la population à l’importance que revêt la couleur lors du choix
de fruits et de légumes.

« The Color Code explique merveilleusement bien la science à l’origine de
l’histoire phytochimique dans des termes que les consommateurs comprendront

aisément », explique le directeur administratif de l’association, John Sauve.
« En tant que promoteurs des bleuets sauvages, nous allons axer nos efforts sur
l’histoire du bleu, qui aidera à sensibiliser les consommateurs au lien qui
existe entre la couleur et une alimentation saine et, plus précisément, aux
bienfaits des bleuets sauvages sur la santé. Nous croyons qu’il est très
important de collaborer avec des groupes tels le National Cancer Institute et
la Produce for Better Health Foundation pour faire passer le message des cinq
portions quotidiennes, qui prend racine dans la science à l’origine de
l’histoire de la phytochimie ou de la couleur. »

Selon M. Sauve, une demi-tasse de bleuets sauvages équivaut à l’une des
cinq portions quotidiennes recommandées de fruits et légumes. En fait, l’USDA
classe les bleuets en première position en matière d’antioxydation. (Source :
Journal of Agricultural and Food Chemistry, 44:701-705; 3426-3431, 1996;
46:2686-2693, 1998.) Les antioxydants aident à combattre le cancer, de même
qu’à réduire les risques de crise cardiaque et les effets du vieillissement.

De format pratique, les bleuets congelés sont proposés à l’année longue
dans les supermarchés partout aux Etats-Unis et dans l’Est du Canada. « La FDA
soutient que la valeur nutritive des produits congelés est égale, voire
supérieure, à celle des produits frais; les bleuets sauvages s’imposent donc
en tant que choix avisé pour le consommateur pressé mais qui fait attention à
sa santé », a poursuivi M. Sauve.

L’obésité en Amérique

« A la lumière de l’actuelle épidémie d’obésité aux Etats-Unis, les
professionnels de la santé publique sont à l’affût de façons originales
d’encourager les consommateurs à manger plus de fruits et de légumes, décision
susceptible de changer leur vie », a souligné M. Nadeau. « La couleur pourrait
jouer un rôle important en ce sens, en servant de repère visuel pour une
nourriture saine. J’espère que The Color Code aidera les consommateurs à
réfléchir à leur santé individuelle et au fait qu’elle est intimement liée aux
aliments qu’ils consomment. »

L’Association des Bleuets sauvages de l’Amérique du Nord

L’Association des Bleuets sauvages de l’Amérique du Nord est une
association internationale de producteurs et de transformateurs de bleuets
sauvages du Maine, des provinces maritimes du Canada et du Québec. Elle fait
la promotion des bleuets sauvages dans le monde entier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Wild Blueberry Association of North America (WBANA)

http://www.wildblueberries.com/

Commentaires