Création d’une « Agence bio » pour l’agriculture en France

Paris (FRance), 15 octobre 2001 – Le ministère de l’Agriculture annonce la création d’une « Agence bio » dont la mission est de développer, contrôler et promouvoir l’agriculture biologique dans l’Hexagone.

L’agence va dans un premier temps coordonner et rassembler les dispositifs déjà existants dans le secteur, a expliqué le ministère de l’Agriculture, après la ratification de la convention constituant ce groupement d’intérêt public.

L’agriculture biologique a concerné 9235 exploitations en 2000, soit 1,6% des exploitations françaises.

Quelque 370 000 hectares lui ont été consacrés l’an dernier, soit 1,3% des surfaces agricoles utiles françaises.

L’objectif est d’atteindre un million d’hectares et 25 000 exploitations à l’horizon 2005, a estimé le ministère.

Ce dernier reconnait toutefois que la période de deux à trois ans nécessaire à la conversion des parcelles est « délicate à gérer » pour l’agriculteur.

C’est pour cela qu’en 2000, la France a majoré le montant des aides publiques à la conversion de 236% pour les grandes cultures, 320% pour les semences et légumes et 150% pour les prairies.

Tout en se félicitant de l’accélération des conversions observée au cours des derniers mois, le ministère relève la nécessité de renforcer les contrôles, en réglementant les modes de production et de transformation dans des cahiers de charges.

L’Agence sera en outre chargée d’assurer des missions autour des filières, des marchés, de la recherche, de la formation, la communication et la consommation, a-t-on expliqué au ministère.

Deux instances assureront son fonctionnement : un conseil d’administration rassemblant les membres fondateurs (ministère de l’Agriculture, ministère de l’Environnement et les professionnels) et un conseil d’orientation qui donnera son avis sur les orientations prises en matière de développement et de promotion.

Source : Reuters

Commentaires