Cuba ouvre ses frontières à la viande de boeuf du Canada

Ottawa (Ontario), 14 décembre 2004 – Le gouvernement du Canada a annoncé que Cuba avait accepté de rouvrir ses frontières à une vaste gamme de produits de boeuf canadien. L’entente visant à reprendre le commerce survient après les discussions intensives qui se sont déroulées entre les responsables canadiens et cubains de la santé des animaux et de la salubrité des aliments depuis le dépistage d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au Canada.

À la suite de cette décision qui prend effet immédiatement, Cuba acceptera dorénavant le boeuf canadien et ses produits issus de bovins de tous âges, sauf quelques exceptions comme la viande séparée mécaniquement, la colonne vertébrale, les parures et les tissus issus de la tête. Cuba a aussi convenu d’accepter l’entrée des aliments pour animaux de compagnie qui ne contiennent pas de farine de viande et d’os provenant de ruminants. En tablant sur cet accord, les responsables cubains et canadiens espèrent en arriver sous peu à une entente sur les exigences de certification qui permettrait l’importation de bovins sur pied du Canada.

« Il s’agit d’un gain très important pour le Canada. Nous continuons de faire des progrès à l’échelle internationale et cet accord démontre encore une fois le degré de confiance que nos partenaires commerciaux manifestent à l’endroit des mesures préventives que le Canada a adoptées au chapitre de la santé des humains et des animaux », a déclaré Andy Mitchell, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

En plus d’apporter des avantages économiques immédiats au Canada, cet accord augure bien pour l’exportation de boeuf canadien et de ses produits dans tous les pays. Cuba se joint ainsi à la liste de plus en plus longue de pays ayant choisi d’harmoniser leurs politiques en matière d’importation avec les normes de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Ces dernières stipulent clairement que l’ESB ne devrait pas compromettre le commerce de façon importante lorsque des mesures de prévention appropriées sont en place, comme c’est le cas au Canada.

Cuba est un marché d’exportation très important pour le Canada. En 2002, les exportations de boeuf canadien et de ses produits vers Cuba ont totalisé plus de 2,2 millions de dollars.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires