Des modifications aux exigences canadiennes permettent une plus grande importation de viande en provenance des E.-U.

Ottawa (Ontario), 23 avril 2004 – L’Agence canadienne d’inspection des aliments a annoncé que les exigences en matière d’importation ont été modifiées de façon à permettre l’importation d’une plus grande variété de viande et de produits carnés des Etats-Unis. Le Canada avait restreint lesimportations de divers produits américains depuis la découverte d’un casd’encéphalopathie spongiforme bovine (EBS) dans l’Etat de Washington endécembre dernier.

A compter d’aujourd’hui, les exigences canadiennes en matièred’importation accordent aux exportateurs des E.-U. une plus grande latitudepour expédier au Canada des produits provenant de bovins âgés de moins de30 mois, notamment le boeuf désossé et non désossé, ainsi qu’une diversité deproduits comme le boeuf haché et le salami. La circulation de ces produits estdavantage facilitée par des procédures de certification révisées et acceptéespar les deux pays.

En outre, les modifications apportées à la réglementation canadienne del’importation permettent aux exportateurs des Etats-Unis d’expédier au Canadade la viande de bison désossée et non désossée provenant d’animaux âgés demoins de 30 mois ainsi que de la viande d’agneau et de chèvre désosséeprovenant d’animaux de moins de 12 mois.

Ces nouvelles exigences canadiennes en matière d’importation reflètentles changements aux conditions à l’importation imposées par les E.-U., ycompris les changements annoncés la semaine dernière par le United-StatesDepartment of Agriculture.

Les règlements visant l’importation d’animaux vivants ont aussi étémodifiés dans le cas des veaux de lait. Déjà, les bovins de tous âges étaientadmis au Canada pour un abattage immédiat; désormais, les veaux de laitpeuvent être importés à des fins d’engraissement. Le Canada permettraégalement l’importation d’animaux pour séjour temporaire, comme ceux utilisésdans les rodéos ou les foires agricoles.

En reconnaissance de leurs approches similaires à l’égard del’atténuation des risques, le Canada et les Etats-Unis ont collaboréétroitement au cours des derniers mois en vue d’harmoniser leurs politiquesd’importation. Comme ce fut le cas tout au long de la crise de l’ESB, lesreprésentants du Canada et des Etats-Unis continuent de concerter leursefforts afin d’élaborer des approches uniformes pour assurer la santé desanimaux et la salubrité des aliments en Amérique du Nord.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires