Deux ingénieurs se distinguent en agroalimentaire

Ste-Foy (Québec), 5 mars 2004 – Dans le cadre de son assemblée générale annuelle, qui s’est tenue au Pavillon Paul-Comtois de l’Université Laval le 4 mars 2004, l’Association des ingénieurs en agroalimentaire du Québec a honoré deux ingénieurs. Annuellement, l’Association des ingénieurs en agroalimentaire du Québec rend hommage à un ingénieur senior et un jeune ingénieur, de moins de 40 ans, ayant contribué d’une façon exceptionnelle à l’avancement de la profession, de son champ de pratique et/ou de l’agroalimentaire québécois.

Le prix AIAQ 2004 Ingénieur senior a été remis à monsieur Pierre Jutras, ingénieur et agronome. Monsieur Jutras est reconnu par son implication dans le développement du drainage des terres agricoles dans les années 60 et 70. Il a siègé à la commission April en 1966 pour diriger une étude des besoins en drainage au Québec, une étude qui aura un impact énorme sur le développement de l’agriculture québécoise. De 1970 à 1997, il a joué un rôle significatif dans la formation en drainage des gens du ministère de l’agriculture du Québec et dans l’entreprise privée. Au cours de la même période, il est directement impliqué dans le développement de l’industrie de la fabrication de drains. De 1977 à 1984, il a travaillé à partir du Collège MacDonald à réduire les impacts environnementaux du lisier. De 1986 à 1996, il a oeuvré en développement international en Afrique et en Asie. De 1999 à 2004, il a occupé les fonctions de directeur général de la Société canadienne de génie agroalimentaire et biologique.

Le prix AIAQ 2004 Jeune ingénieur a été remis à monsieur Francis Pouliot, ingénieur. Oeuvrant au Centre de développement du porc du Québec inc., monsieur Pouliot est reconnu pour son travail de vulgarisation, entre autres, sur les principes de ventilation des bâtiments porcins. Il a également contribué par son travail à approfondir des notions d’économie d’eau et d’énergie dans les bâtiments porcins. Il a récemment dirigé la mise en place d’un projet d’isolement des fractions solides et liquides des déjections porcines, un projet qui est qualifié d’envergure, innovateur et de grand intérêt pour la filière porcine. Il a rassemblé autour de ce projet six partenaires importants, dont l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement et le Michigan State University.

L’Association des ingénieurs en agroalimentaire du Québec est une organisation sans but lucratif dont la mission est de promouvoir la profession d’ingénieur, de promouvoir son rôle dans le développement de l’agroalimentaire Québécois et, par ses prix AIAQ, de reconnaître l’excellence professionnelle de ses membres.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

L’Association des Ingénieurs en Agroalimentaire du Québec (AIAQ)
http://www.aiaq.ca/

Commentaires