Discussions sur les priorités rurales en Saskatchewan

Prince Albert (Saskatchewan), 9 septembre 2003 – Lors de la plus récente d’une série de tables rondes réunissant des dirigeants communautaires et des représentants du gouvernement fédéral, le 2 septembre, les participants ont abordé un large éventail de priorités touchant l’avenir des collectivités canadiennes des régions rurales, éloignées et nordiques.

L’honorable Andy Mitchell, secrétaire d’État (Développement rural) (Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario), a animé les discussions, qui se sont déroulées à l’hôtel Marlboro de Prince Albert. Des représentants du milieu des affaires, des collectivités autochtones, de regroupements de jeunes, des gouvernements et d’organismes de développement économique ruraux et urbains étaient présents pour discuter de la façon dont les collectivités peuvent s’adapter aux changements qui touchent le Canada rural et mettre au point des solutions.

Les discussions étaient axées sur des questions telles que le renforcement des capacités des collectivités, la jeunesse, l’infrastructure et l’entrepreneurship. Elles ont aussi permis de cerner les outils et les priorités stratégiques que le gouvernement du Canada peut appuyer pour aider les collectivités à s’adapter aux changements.

« Cette réunion était une façon d’apprendre, de la bouche des Canadiens et Canadiennes des régions rurales, quelles sont leurs priorités », a affirmé M. Mitchell. « Les suggestions et les commentaires pertinents des participants orienteront les efforts du gouvernement du Canada pour améliorer la qualité de vie dans ces collectivités. »

Les participants ont indiqué que la table ronde constituait un forum utile pour exprimer leurs idées sur la vie dans les régions rurales du Canada et sur l’avenir de leurs collectivités.

Donald Flannigan, représentant de la Prince Albert Regional Economic Development Association, a déclaré : « Il est bon que le gouvernement fédéral reconnaisse que la participation locale à la formulation des politiques est la clé du succès. »

Noreen Johns, agricultrice, militante pour les femmes en agriculture et résidante de la ville d’Allan, s’est réjouie de la volonté du gouvernement du Canada de discuter des enjeux qui sont importants pour elle et pour sa collectivité. « Cette approche unique est importante et la communication avec les citoyens au niveau local est précieuse », a-t-elle fait remarquer.

La table ronde de Prince Albert fait partie d’une série de tables rondes qui se tiendront dans tout le Canada au cours des prochains mois. Elle s’inscrit dans le Dialogue rural, une initiative qui permet aux Canadiens des régions rurales, éloignées et nordiques de discuter avec le gouvernement du Canada des possibilités, des difficultés et des priorités qui les concernent. Depuis 1998, grâce au Dialogue rural, plus de 16 000 Canadiens ont saisi l’occasion d’aider le gouvernement à comprendre les enjeux locaux et régionaux et à réagir à ces enjeux. Cette interaction a contribué à orienter le programme du gouvernement du Canada pour les régions rurales.

Commentaires