Dépôt de la Loi sur l’occupation du territoire forestier

Longueuil (Québec), 12 juin 2009 – La Fédération des producteurs de bois du Québec (FPBQ) accueille le dépôt du projet de Loi sur l’occupation du territoire forestier avec une réserve certaine. Pour l’instant, la FPBQ ne trouve pas de réponse satisfaisante à ses préoccupations sur la compétition que livrent les forêts publiques aux producteurs de bois de forêt privée.

Selon le président de la Fédération des producteurs de bois du Québec, M.Pierre-Maurice Gagnon, il demeure une trop grande marge entre les déclarationsd’intentions et les moyens de mise en oeuvre. « C’est bien d’entendre leministre Béchard dire que l’industrie devra prendre le bois de la forêt privéeavant d’avoir accès à celui de la forêt publique. Mais quand on regarde lesmoyens qui sont proposés dans le projet de loi, on sait qu’on va continuerd’avoir des problèmes d’accès aux marchés. Les propositions sont tropthéoriques. Elles ne tiennent pas compte de la complexité de lacommercialisation des bois au Québec. »

Bien qu’elle soit en accord avec le principe de vendre une partie desbois des forêts publiques par enchères, la FPBQ s’interroge aussi sur lacapacité qu’aura le MRNFQ à obtenir des offres qui correspondent à la valeuréconomique des ressources naturelles qui seront transigées. « La compétitionentre les compagnies forestières sera-t-elle suffisante pour générer de vraiesenchères? L’État pourra-t-il obtenir un prix raisonnable pour le bois desforêts publiques? L’ensemble des Québécois devront être vigilants sur cettequestion » a ajouté M. Gagnon.

La Fédération des producteurs de bois du Québec entend se prévaloir desoccasions de discussions offertes par le ministre Béchard pour proposer desaméliorations au projet de Loi. Elle tient par ailleurs à reconnaître ladétermination du Ministre. « Réformer la façon de gérer nos forêts publiquesest tout un casse-tête. Le ministre Béchard a entrepris un gros chantier et onveut l’aider à le terminer pour qu’il plaise à nos producteurs » de conclure M.Gagnon.

Créée en 1970, la Fédération regroupe des syndicats de producteurs debois répartis dans différentes régions au Québec. Elle représente, à l’échelledu Québec, l’ensemble des quelque 130 000 propriétaires de boisés privés. LaFédération et les syndicats de producteurs de bois du Québec, affiliés àl’Union des producteurs agricoles, travaillent à la défense des intérêts despropriétaires forestiers, au développement de la forêt privée, ainsi qu’àl’organisation d’une mise en marché ordonnée des bois en provenance de ceterritoire.

Des informations supplémentaires sur la forêt privée peuvent être consultées sur le site.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des Producteurs de Bois du Québec (FPBQ)
http://www.fpbq.qc.ca

Commentaires