Une loi adoptée et une activiste décédée en Ontario

Alors que l’Ontario vient d’adopter une loi pour freiner les activistes, une militante décède devant un abattoir de porcs

Le lendemain de l’adoption de la nouvelle Loi de 2020 sur la protection contre l’entrée sans autorisation et sur la protection de la salubrité des aliments le 18 juin dernier, une activiste pour le droit des animaux est décédée près d’un abattoir en Ontario.

Le service de police régional de Halton a indiqué avoir reçu un appel vendredi matin, le 19 juin, selon lequel une personne avait été «heurtée par un camion de transport» à Harvester Road et Appleby Line à Burlington, à l’extérieur de l’abattoir de porcs de Sofina Foods, rapporte le site web Farmtario.

Cette personne, Regan Russell, est décrite comme une pionnière du mouvement pour la défense des droits des animaux au Canada, selon un article de Radio-Canada International. Elle a souvent fait partie des activistes distribuant de l’eau aux porcs à l’entrée de l’usine.

Future loi au Québec ?

Au Québec, les ministères de la Justice, de la Sécurité publique et de l’Agriculture ont formé un comité pour étudier les actions à prendre sur la question. Dans un courriel, la relationniste de presse Mélissa Lapointe du MAPAQ explique que le comité « visant à recommander des solutions à mettre en place afin de contrer les intrusions ainsi que les impacts qui peuvent en découler dans les établissements bioalimentaires du Québec » demeure actif malgré la pandémie. L’analyse de la version finale de la nouvelle loi ontarienne fait partie des travaux. Le courriel ne dit pas si un projet de loi sera déposé ni quand.

Une loi est demandée au Québec par les groupes de producteurs, notamment par l’UPA et par les Éleveurs de porcs du Québec. L’Alberta a adopté une loi en ce sens l’automne dernier.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires