Ethanol GreenField salue l’adoption d’un projet de loi fédéral sur les biocarburants

Toronto (Ontario), 28 mai 2008 – Ethanol GreenField, le plus grand producteur d’éthanol au Canada, a salué l’adoption du projet de loi C-33 sur les biocarburants à la Chambre des communes. Il s’agit de la prochaineétape vers l’adoption d’une norme fédérale en matière de carburantsrenouvelables pour les carburants de transport. Selon cette nouvelle norme,l’essence vendue au Canada devra comprendre cinq pour cent d’éthanol d’ici2010.

« L’Office national de l’énergie a prédit aujourd’hui que le prix du pétrole allait se maintenir autour du seuil de 130 dollars le baril durant tout l’été en raison de la forte demande et de l’offre serrée. Les Canadiens ont donc plus que jamais besoin d’une solution de rechange », a déclaré Bob Gallant, président et chef de la direction d’Ethanol GreenField. « La Chambredes communes a fait preuve de leadership et de vision en votant en faveur d’unprojet de loi sur les biocarburants qui contribuera à réduire les prix à lapompe de même que les gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique. »

Les usines d’éthanol de GreenField situées à Chatham et à Tiverton, enOntario, et à Varennes, au Québec, produisent au total 370 millions de litresd’éthanol par année. L’entreprise en est aux étapes finales de la constructiond’une usine d’une capacité de 200 millions de litres à Johnstown, en Ontario,qui créera 50 emplois permanents et plus de 200 emplois en construction dansl’est de l’Ontario, tout en fournissant aux agriculteurs un nouveau marchépour leur surplus de mais (20 millions de boisseaux par année). Une foisadopté par le Sénat, le projet de loi C-33 assurerait ce marché à l’éthanoldans l’avenir.

« Actuellement, grâce à l’éthanol-grain, nous avons un marché au Canada,nous avons une infrastructure, nous avons des clients qui utilisent notreproduit et nous avons des entreprises comme GreenField qui font des profits etdes investissements et qui consacrent des millions de dollars à la rechercheet au développement sur l’éthanol cellulosique de prochaine génération », aaffirmé M. Gallant. « L’adoption du projet de loi C-33 aidera les entreprisescomme la nôtre à fournir aux Canadiens une solution de rechange nécessaire aupétrole, carburant non renouvelable coûteux et polluant qui détruit la couched’ozone. »

Ethanol GreenField
Ethanol GreenField Inc. est le principal producteur d’éthanol au Canada.L’entreprise produit 370 millions de litres d’éthanol par année à ses usinessituées à Chatham et à Tiverton, en Ontario, et à Varennes, au Québec. Sa plusgrande usine jusqu’à maintenant, d’une capacité de 200 millions de litres,située à Johnstown, en Ontario, sera opérationnelle à compter de décembre2008. Une usine de 145 millions de litres est en cours de développement àHensall, en Ontario. GreenField participe activement au processus dedéveloppement d’une technologie biochimique visant à produire de l’éthanolcellulosique à ses installations de recherche situées à Chatham, en Ontario.L’entreprise a uni ses efforts à ceux de l’entreprise québécoise Enerkem afinde construire deux usines d’éthanol cellulosique fabriqué à partir de déchetsmunicipaux au Canada. On peut se procurer le carburant d’Ethanol GreenFielddans plus de 1 500 stations-service, partout au Canada.

A propos de l’éthanol
L’éthanol est un carburant renouvelable fabriqué à partir de l’amidoncontenu dans des grains comme le mais ou à partir de la cellulose, qu’onretrouve dans une grande variété de matières comme les déchets municipaux etles résidus forestiers et agricoles. Le modèle GH Genius de Ressourcesnaturelles Canada indique que l’éthanol produit à partir du mais permet deréduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 40 à 60 pour centcomparativement à l’essence. L’éthanol cellulosique peut réduire les GES de 87pour cent selon le modèle GREET du ministère de l’Energie des Etats-Unis.L’engagement du gouvernement fédéral à ce que l’essence comprenne une moyennede cinq pour cent d’éthanol d’ici 2010 permettra de réduire les émissions deGES d’une quantité équivalant au retrait d’un million de voitures des routescanadiennes chaque année. L’éthanol se consume sans émettre de fumée, de suieni de particules causant les pluies acides et la pollution atmosphérique.Toutes les voitures utilisées actuellement sur les routes peuvent utiliser ducarburant contenant jusqu’à 10 pour cent d’éthanol, tandis que les nouveauxvéhicules polycarburant peuvent utiliser du carburant contenant jusqu’à 85pour cent d’éthanol.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ethanol GreenField
http://www.greenfieldethanol.com

Commentaires