Fonds fédéraux pour l’avancement du secteur de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Québec

Saint-Hyacinthe (Québec), 7 mai 2004 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Bob Speller, le président du Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ), M. Laurent Pellerin, et le président du Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA), M. Claude Lambert, ont annoncé une enveloppe quinquennale de 4,6 millions de dollars annuellement dans le cadre du nouveau Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA) qui permettra la réalisation de projets conçus pour répondre aux défis du secteur agricole et agroalimentaire.

Le PASCAA, doté d’une enveloppe de 51 millions de dollars par année, succède au Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR). Au Québec, les fonds du FCADR destinés au secteur de la production et de la transformation ont été administrés respectivement par le CDAQ et le FQAEA.

Au cours des cinq prochaines années, le CDAQ est invité à gérer une enveloppe annuelle de 3,1 millions de dollars et le FQAEA, quant à lui, à administrer une enveloppe de 1,5 million de dollars. De plus, en soutenant des projets à bénéfices collectifs, un objectif clé du nouveau programme, les deux conseils régionaux auront l’occasion d’accroître l’enveloppe jusqu’à 3,5 millions de dollars pour le CDAQ et de 1,8 million de dollars pour le FQAEA.

« Les 14 conseils à travers le Canada sont appelés à réévaluer leurs plans d’actions pour les prochaines années et je suis confiant que le CDAQ et le FQAEA mettront en place les mesures susceptibles de répondre aux besoins du secteur agricole et agroalimentaire du Québec », a déclaré M. Speller.

« Il n’y a pas de doute qu’en confiant la gestion du PASCAA au CDAQ, un organisme administré principalement par des producteurs et productrices agricoles, les fonds serviront effectivement à soutenir des projets véritablement adaptés aux besoins spécifiques du secteur agricole québécois », a ajouté M. Pellerin.

« Le PASCAA innove de façon remarquable en invitant le secteur de la transformation des aliments et les entreprises qui le composent à un partenariat visant non seulement le développement par la réalisation de leurs projets avant-gardiste, mais aussi en sollicitant leur collaboration à l’élaboration des orientations futures du gouvernement en matière d’agriculture et d’agroalimentaire », a dit M. Lambert.

Le PASCAA poursuivra l’approche novatrice et coopérative du FCADR pour financer des projets à l’échelle nationale, multirégionale et régionale qui sont identifiés et effectués par le secteur.

Le cadre de travail du PASCAA est fondé sur l’approche de trois piliers : Pilier I – Solutions de l’industrie aux enjeux en émergence; Pilier II – Saisir les possibilités du marché en tirant parti des résultats de la recherche et Pilier III – Partager l’information pour favoriser l’avancement du secteur.

En reconnaissant que les défis et les possibilités auxquels est confronté le secteur changeront et évolueront avec le temps :

Le Pilier I appuiera les projets qui mettent à l’épreuve les approches et les solutions, et qui peuvent servir d’incubateur pour les initiatives prometteuses.
Le Pilier II appuiera les projets qui transforment les résultats de la recherche en débouchés.
Le Pilier III appuiera les projets qui visent à recueillir, à analyser et à partager l’information en vue de contribuer aux futures orientations stratégiques en matière d’agriculture et d’agroalimentaire.

« Le PASCAA fera avancer le secteur en complétant les éléments du Cadre stratégique pour l’agriculture et encouragera davantage le secteur à contribuer aux futures orientations stratégiques en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, a ajouté M. Speller. Je crois que les projets dirigés par le secteur et mis à l’essai dans le cadre du PASCAA donneront lieu à de futures initiatives de la part de l’industrie ou du gouvernement. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ)
http://www.cdaq.qc.ca/

Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA)
http://www.fqaea.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires