Forum sur l’avenir de l’industrie des produits forestiers

Québec (Québec), 8 décembre 2009 – La vice-première ministre, ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Mme Nathalie Normandeau, et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Clément Gignac, ont tenu une rencontre avec plus d’une centaine de leaders de l’industrie forestière dans le cadre du Forum sur l’avenir de l’industrie des produits forestiers, lequel a pour but de mobiliser les différents partenaires dans la recherche de solutions novatrices pour l’avenir.

« Notre gouvernement croit en la relance de l’industrie des produitsforestiers malgré le contexte difficile auquel elle fait actuellement face.Aujourd’hui, nous avons convoqué les principaux acteurs du domaine forestier,afin d’explorer de nombreuses idées et de nouvelles avenues pour l’industriedes produits forestiers. Nous continuerons de miser sur l’innovation et detravailler à mettre de l’avant notre stratégie de développement industriel », amentionné la ministre Normandeau.

En février 2008, lors du lancement du Livre vert La forêt, pourconstruire le Québec de demain, le gouvernement du Québec soutenait lanécessité d’une véritable stratégie de développement industriel pour préparerl’avenir. Cette stratégie se compose de quatre filières. Les filières bois(Stratégie d’utilisation du bois dans la construction au Québec) eténergétique (Plan d’action vers la valorisation de la biomasse forestière) ontété lancées respectivement en mai 2008 et en février 2009. La filière dubioraffinage est à mettre en oeuvre alors que la filière de la modernisationde l’industrie primaire a débuté avec le Programme de soutien à l’industrieforestière (PSIF) en 2006 et reste à compléter.

« La relance du secteur forestier est d’une importance capitale pour ledéveloppement économique et social du Québec et l’avenir de plusieurscollectivités en région, et c’est pourquoi notre gouvernement en fait unepriorité. Le Forum sur l’avenir de l’industrie des produits forestiers quenous avons instauré nous permettra d’encadrer nos actions de façon cohérentede concert avec les divers intervenants pour redynamiser cette industrie », amentionné le ministre Gignac.

Pour explorer les possibilités qui se présentent à l’industrie en termesde nouveaux produits, de nouvelles technologies et de marchés, lesreprésentants de l’industrie ont pu entendre trois spécialistes de granderéputation, soit messieurs Don Roberts, directeur général à la CIBC WorldMarkets, Jean Hamel, vice-président de la Division pâtes et papier chezFPInnovations, et Pierre Monahan, administrateur de sociétés et conseiller engestion d’entreprise.

« Il faut continuer de faire la promotion de l’utilisation du matériaubois. Il faut développer les techniques et trouver les débouchés pour lesproduits de la biomasse forestière. Il faut mettre en oeuvre la filière dubioraffinage et continuer de travailler de près avec l’industrie primaire pourmettre au point de nouveaux produits comme les papiers intelligents, lespapiers bioactifs ou encore des produits utilisant les nanotechnologies. C’esten innovant que nous pourrons assurer l’émergence d’une nouvelle industrie desproduits forestiers au Québec, parce que nous y croyons fermement, et ce, pournos entreprises, nos travailleurs et nos communautés », a conclu la ministreNormandeau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque CIBC
http://www.cibc.com/francais/

Mnistère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec
http://www.mrnf.gouv.qc.ca

Commentaires