Grippe aviaire: levée du confinement des volailles en France, sauf dans la Dombes

Paris (France), 12 mai 2006 – Le Premier ministre Dominique de Villepin a annoncé la levée du confinement des volailles sur l’ensemble du territoire, à l’exception de la région de la Dombes (Ain), suivant ainsi les recommandations de l’Agence française de sécurité sanitaire (Afssa).

Cette mesure entrera en vigueur samedi, dès la parution d’un arrêté en ce sens au Journal officiel, a précisé le ministre de l’Agriculture Dominique Bussereau, à l’issue d’une réunion interministérielle sur la grippe aviaire à Matignon.

Le gouvernement avait décidé à la mi-février le confinement général des oiseaux et des volailles élevés en plein air ou détenus par des particuliers sur l’ensemble du territoire métropolitain, face au risque d’arrivée de la grippe aviaire en France.

« Aujourd’hui, la situation est différente et, après l’avis des experts, en particulier de l’Afssa, nous avons décidé la levée des mesures de confinement à l’exception de la Dombes », a déclaré M. de Villepin.

« Nous restons vigilants et mobilisés pour assurer leur protection. Je veux rendre hommage à tous, éleveurs, agriculteurs, l’ensemble des services de l’Etat, tous ceux qui, sur le terrain, travaillent pour assurer cette protection », a-t-il précisé.

Le gouvernement n’a pour l’instant pas prévu de date-butoir à cette autorisation. Il demandera « un autre avis » à l’Afssa « à la fin de l’été quand reviendra le temps des oiseaux migrateurs », a précisé M. Bussereau. « Nous réadapterons les mesures à ce moment-là », a-t-il dit.

En outre, les « rassemblements » d’oiseaux sont de nouveau autorisés sur tout le territoire, à l’exception également de la Dombes, a-t-il ajouté. Pourront donc avoir lieu, dès ce week-end, les manifestations colombophiles, les foires, les marchés, les expositions ou les concours comprenant des volatiles.

Saisie le 27 avril par le gouvernement pour réévaluer la situation sanitaire et les risques de contamination par la grippe aviaire à l’approche de la fin de la période migratoire, l’Afssa a recommandé vendredi matin la levée de ce confinement, hormis dans la Dombes, seule région encore à risque.

L’Agence a jugé le risque lié aux migrations « nul à négligeable » sur la période qui s’étend de début mai au début des migrations automnales. Elle n’observe pas, sur le territoire national, « d’autre risque significatif prévisible » de contamination par le virus H5N1 hautement pathogène de la grippe aviaire.

Le gouvernement avait indiqué le 5 mai qu’il ajusterait « immédiatement le dispositif de précaution » à la suite de l’avis de l’Afssa.

L’Ain a été, en février, le premier département touché par le virus H5N1 de la grippe aviaire, avec des dizaines de cas d’oiseaux sauvages morts et un élevage de dindes contaminé puis abattu. Un nouveau cas de H5N1 avait été signalé sur un cygne retrouvé mort le 18 avril.

Depuis le 1er janvier, sur plus de 14 000 oiseaux sauvages morts examinés en France, 64 se sont révélés positifs au virus, dont 63 dans l’Ain et 1 dans les Bouches-du-Rhône.

La Confédération Paysanne a salué vendredi la recommandation de l’Afssa estimant qu’elle « aurait dû intervenir dès fin avril » et ajoutant que « les éleveurs dans leur grande majorité n’ont pas attendu » l’Afssa « pour lever le confinement ». La Coordination rurale a parlé elle d’une « excellente nouvelle ».

Les experts des 25 avaient entériné début mai la proposition de la Commission européenne de prolonger jusqu’au 31 décembre les mesures de confinement dans les zones à risques et jusqu’au 31 juillet l’embargo sur les importations commerciales d’oiseaux de compagnie.

L’Organisation internationale de la santé animale (OIE) a déjà constaté que le retour des oiseaux migrateurs d’Afrique en Europe n’avait pas provoqué l’épizootie tant redoutée, tout en appelant à maintenir la « vigilance ». L’OMS a récemment rappelé que la grippe aviaire reste « très très difficilement transmissible à l’homme ».

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa)
http://www.afssa.fr

Confédération paysanne
http://www.confederationpaysanne.fr/

Organisation internationale de la santé animale (OIE)
http://www.oie.int/

Organisation mondiale de la santé (OMS)
http://www.who.int/

Commentaires