Hausse minime du prix des engrais prévue en 2016

Selon Sylvain Lavoie, président de l’Association professionnelle en nutrition des cultures (APNC) et également directeur général, Synagri, le prix des engrais en 2016 sera sensiblement le même que ceux de l’année dernière. « La baisse de la valeur de 25 % du dollar canadien vient annuler la baisse du prix des engrais de 25 % » explique-t-il.

Le Québec importe tous ses besoins en urée, payés en dollar américain. Le baromètre du volume d’importation de cet engrais reste les superficies de maïs ensemencées dans la province. En 2016, M. Lavoie prévoit une légère augmentation des superficies semées en grains jaunes aux dépens de la fève soya. Le report annoncé le 14 décembre dernier de la construction d’une usine d’urée d’IFFCO/Coop fédérée prévue à Bécancour « n’a aucune influence sur le prix de l’azote », dit-il.

Quant au phosphore, un marché plus contrôlé et avec moins de joueurs que celui de l’azote, M. Lavoie envisage une hausse du prix de 30,00 $ à 40,00 $ Tm. Tandis que la potasse, elle, devrait se transiger à environ 10,00 $ Tm de plus.

à propos de l'auteur

Journaliste, photographe et agroéconomiste

Nicolas Mesly

Nicolas Mesly est agroéconomiste, journaliste et photographe spécialisé dans les enjeux agroalimentaires. Il couvre les grandes cultures pour Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires