Hong Kong reste vigilant face aux risques de grippe du poulet

Honk Kong (Chine), 15 juin 2001 – Des camions remplis de poulets vivants sont arrivés vendredi à Hong Kong en provenance de la Chine continentale, un mois après une nouvelle épidémie de grippe du poulet qui a coûté leur tête à plus d’un million de gallinacés. A la veille de la réouverture du marché, les services vétérinaires de l’ex-colonie britannique n’ont pris aucun risque et testé soigneusement les nouveaux arrivages.

Les premiers tests se sont révélés négatifs, mais les vétérinaires travailleront toute la journée pour tester encore plus de poulets afin d’avoir la certitude qu’ils peuvent être vendus sans danger, a précisé Susanna Ho, porte-parole du Département de l’Agriculture et de la Pêche.

L’arrivage de ces 120 000 poulets à Hong Kong doit permettre la réouverture des marchés prévue samedi et le redémarrage de l’industrie arrêtée il y a un mois lorsque 1,37 million de poulets ont été abattus par mesure de sécurité.

En 1997, une autre épidémie de grippe aviaire avait causé la mort de six personnes et en avait rendu malade plusieurs autres.

Source : AP

Commentaires