Important recul des intentions de semis pour le soya

Surprise pour les intentions de semis au Canada pour 2018 : il semble que les producteurs canadiens aient l’intention de cultiver moins de soya cette année malgré des prix intéressants sur les marchés. La diminution est marquée dans toutes les provinces, dont le Manitoba et le Québec. En contrepartie, le blé effectue un retour, tout comme plusieurs céréales. Et en parallèle,  les intentions de semis pour le maïs remontent un peu partout.

Selon Statistique Canada, les producteurs ont l’intention de semer pour 6,5 millions d’acres de soya, une baisse de 11,4% par rapport à 2017. Les intentions reculent de 12,3% au Québec à 863 000 acres alors que la diminution au Manitoba, la première depuis 2007, est de l’ordre de 14,4% à 2 millions d’acres. Le soya recule de 1,8% en Ontario à 3 millions d’acres.

Il semble que le déclin du soya ait presque entièrement bénéficié au maïs qui est en hausse de 5,1% au Canada par rapport à 2017 à 3,8 millions d’acres. La céréale effectue un retour impressionnant au Québec avec une hausse de 8,1% à 1 millions d’acres, son niveau le plus important depuis 2013, la première année où la culture avait dépassé le million d’acres. Au Manitoba, le gain est de 11% pour atteindre un sommet alors que la hausse se situe à 2,4% à 2,2 millions d’acres.

Les intentions de semis pour le blé gagnent 12,8% en 2018 à 25,3 millions. Le regain d’intérêt est notable dans les provinces de l’Ouest (en plus du Manitoba) où les hausses dépassent toutes les 10%.

L’avoine remonte au Québec après avoir enregistré un creux en 2017. Les superficies prévues dans la province sont de 162 000 acres. L’orge est aussi en hausse non loin derrière à 140 200 acres. Les superficies de blé sont quasi stables à 227 000 acres contre 228 000 en 2017. La céréale se maintient grâce au blé d’hiver dont la popularité ne s’essouffle pas à 48 800 acres par rapport à 38 300 l’an dernier (pour le blé d’hiver restant).

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires