Influenza aviaire : La France retrouvant son statut indemne

Paris (France), 19 juin 2006 – A la suite de la contamination d’un élevage de dindes par l’Influenza aviaire hautement pathogène (H5N1 HP) dans l’Ain en février 2006, la France avait perdu son statut de pays indemne d’Influenza aviaire en application du code zoosanitaire de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Après l’élimination du foyer, et sans nouvelle contamination durant 3 mois, la France est maintenant de nouveau officiellement indemne d’Influenza aviaire HP à compter du 18 juin 2006 au regard des normes internationales.

La levée des restrictions à l’importation dans les pays tiers relève d’une décision de chaque pays. Dominique BUSSEREAU, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche et Christine LAGARDE, Ministre déléguée au Commerce Extérieur, ont engagé depuis plusieurs semaines des négociations avec les pays les plus concernés afin d’expliquer la situation française et les mesures sanitaires appliquées dans la perspective d’une reprise rapide des échanges commerciaux : des missions ont été réalisées, au Japon, en Arabie Saoudite, en Egypte, aux Emirats Arabes Unis, à Singapour, en Algérie (2), au Maroc, aux Etats-Unis et à l’Ile Maurice. Plus d’une centaine de contacts ont été pris lors de déplacements et des rencontres organisées à Paris.

A la demande des ministres, Nicolas FORISSIER, délégué interministériel aux industries agroalimentaires et à l’agro-industrie, et les missions économiques auprès des ambassades de France des pays hors UE, ont réalisé plus de 300 démarches diplomatiques. Ils restent mobilisés pour faire connaître le statut indemne et relancer les autorités sanitaires afin d’obtenir l’ouverture sans restriction des marchés encore fermés.

Dominique BUSSEREAU et Christine LAGARDE demandent aux autorités des pays n’ayant pas encore levé les embargos sur les produits issus de viandes de volailles ou de volailles vivantes, de tenir compte du nouveau statut indemne de la France. Ils les appellent à reprendre les importations de ces produits conformément au code international vétérinaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture et dela pêche de la France
http://www.agriculture.gouv.fr

Organisation internationale de la santé animale (OIE)
http://www.oie.int/

Commentaires